Accès Humanitaire

160 dossiers de divorces enrôlés et 39 prononcés dans l’année 2023. C’est en tout cas la situation enregistrée dans les trois communes de la ville de Bukavu, Chef-lieu du Sud- Kivu.

C’est ce qu’affirme la Présidente du Tribunal de Paix de la ville Bukavu, à la Prunelle RDC ce jeudi 11 avril de l’année en cours.

Lire aussi : Drame à Bukavu : une fille meurt quelques temps après son mariage civil

Ainsi, Kamulete Kapajika Marina indique sur 100% de cas, 5 ou 10% finissent par resserrer encore leur mariage.

Selon la Présidente du Tribunal de paix, la ville de Bukavu enregistre un grand nombre de cas divorces comparativement aux autres villes de la République Démocratique du Congo.

Ci-joint, voici le nombre des cas de divorces enregistrés dans l’année 2023 dans la ville de Bukavu:

Janvier: 17 dossiers enrôlés et 8 dossiers prononcés:

Février: 17 dossiers enrôlés et 5 dossiers prononcés: Mars: 14 dossiers enrőlés et 6 dossiers prononcés:

Avril 14 dossiers enrôlés et 3 dossiers prononcés;

Mai : 13 dossiers enrôlés et 3 dossiers prononcés: Juin 11 dossiers enrôlés et 3 dossiers prononcés, Juillet: 21 dossiers enrôlés et 5 dossiers prononcés ;

Août: 10 dossiers enrôlés et 1 dossier prononcé

Septembre: 12 dossiers enrôlés et a dossiers prononce: Octobre: 14 dossiers enrôlés et un dossier prononcé:

Novembre: 10 dossiers enrôlés et 1 dossier prononcé ;

Décembre: 7 dossiers enrôlés et 1 dossier prononcé.

Pour ce qui est de l’année 2024, poursuit la Présidente du Tribunal de paix, 40 dossiers de divorce ont été réceptionnés au le Tribunal de Paix dans ladite ville. Parmi ces derniers, nul n’a abouti. Voici donc la répartition de ces 40 dossiers du premier trimestre de l’année en cour.

Janvier 14 dossiers enrôlés;

Février: 14 dossiers enrôlés;

Mars: 12 dossiers enrôlés.

Notons que La commune d’Ibanda est celle qui enregistre plus de cas de divorce parmi les trois communes de la ville de Bukavu. Comparativement aux années précédentes, le nombre de divorce est descendant, explique la Présidente du Tribunal de Paix.

Suzanne Baleke

Share.

4 commentaires

  1. Sebastien Karume on

    Souvent c’est le manque de discernement, inexpérience de la vie mais aussi une dose exagérée de jalousie des conjoints!

  2. Pingback: Bukavu : nouvelle chance pour les parents n’ayant pas d’actes de naissance pour leurs enfants - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.