Accès Humanitaire

    La base de la mission d’Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation de la République Démocratique du Congo (Monusco) à Lubero, dans la province du Nord-Kivu a été définitivement fermée. La cérémonie officielle y relative est intervenue ce mardi, 26 décembre 2023 à Mulo dans le même territoire en présence de diverses couches.

    Les autorités administratives et les responsables de la Monusco à Beni-Lubero se sont employés à déhisser le drapeau des Nations-Unies. Dans ce plan, le dernier personnel de la Monusco quitte le 31 décembre à la base de Lubero.

    Selon le chef de la Monusco bureau de Beni, la Monusco plie ses bagages après plus de 20 ans de travail gardant des souvenirs sereins malgré que cette mission soit jugée inefficace.

    « La Monusco vient de loin avec le territoire de Lubero depuis 2002. Nous avons travaillé ensemble en bonne collaboration, mais voici notre temps de partir. C’est le programme de départ qui est arrivé, malgré la difficulté. Malgré le départ des casques bleus, la collaboration doit continuer à partir de la mission qui reste à Beni. Le problème n’est pas encore fini, nous avons fait quand-même grand-chose », a dit Josias Obat, le Chef de bureau de la Monusco de Beni.

    Lire aussi: Manifestations anti-MONUSCO au Nord-Kivu: des dizaines de manifestants de la LUCHA interpellés à Butembo

    Il n’a pas manqué de citer les œuvres réalisées en coopération avec la population de la zone parmi lesquelles la construction du marché et des bureaux des structures de la Société civile.

    Josiah Obat espère que ces ouvrages seront gardés avec soin.

    Pour sa part, l’Administrateur du territoire de Lubero, revenant sur le bilan global, loue le mérite de cette mission onusienne dans le cadre de l’appui aux autorités à la recherche de la paix, la sécurité et le développement.

    « Si le maintien de la Monusco était de ma responsabilité, j’allais exprimer la volonté de la population de voir cette mission onusienne rester. Il est temps de prendre notre destin en main, de renforcer notre sécurité. La Monusco a fait sa part, nous devons aussi faire la nôtre », indique le colonel Alain Kiwewa, Administrateur militaire du territoire de Lubero.

    Lire aussi: Monusco en RDC : le conseil de sécurité de l’ONU dit être prêt pour son retrait progressif

    Notons que selon les explications fournies par le Chef de Bureau de la mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation de la RDC, cette entité décentralisée reste sous couvert du système des Nations-Unies à travers les agences surtout humanitaires malgré le départ des contingents de la Monusco.

    Cette fermeture de la base de la Monusco en Lubero intervient après plus d’un mois de son annonce.

     Mwenge Kake 

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Nord-Kivu : la Division de la Santé annonce l’épidémie de la conjonctivite virale dans la région - Laprunelle Verte

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.