Accès Humanitaire

    C’est ce samedi 10 février 2024 que le coup d’envoi du casting pour la 4ème édition du concours humoristique « Mon premier Montreux » a été lancé dans la commune de Bagira, en ville de Bukavu, Chef-lieu de la province du Sud-Kivu.

    Ce concours qui va mettre en lice les humoristes de l’Afrique francophone est organisé par le groupe Grégaire Furrer, avec l’appui de « Castel Beer ».

    Lire aussi : RDC: Jospin Kubota dit « Jospin de Mars » participe à la 2ème phase des éliminatoires du casting « Mon premier Montreux »

    Il a pour mission de repérer les jeunes  talents au niveau de l’Afrique, c’est-à-dire, découvrir les talents panafricains de demain et de les faire connaître au niveau international.

    Parmi les 20 postulants,  17 ont pris part au premier casting tenu dans la salle « Kwetu Art »  à Bagira, pour dénicher la nouvelle pépite congolaise. 

      « Les 20 candidats sélectionnés prouveront leur valeur sur scène et en live Stream lors des 2 soirées de demi-finales à Abidjan (Côte d’ivoire). Le public choisira 2 candidats  qui rejoindront 6 autres candidats sélectionnés par le jury, pour la grande finale qui se déroulera durant une semaine de festival à Kinshasa (RDC). La finale sera également retransmise en direct sur les réseaux sociaux.  Les 8 finalistes bénéficieront des master-class à Kribi (Cameroun) et de coachings avec 3 intervenants internationaux de l’humour francophone, qui leur fourniront les outils nécessaires pour remporter le concours.  A la fin, nous assisterons au show des demi-finalistes à Douala qui les préparent à la grande finale! », indiquent les organisateurs

     Joyeux Bin Kabodjo, humoriste comédien de la ville de Bukavu et Directeur de l’espace culturel «  Kwetu Art »  est fier que le casting de la 4ème session du « Mon Premier Montreux » se déroule à Bukavu.

    Lire aussi : « Mon Premier Montreux » : l’humoriste « Jospin de Mars » a besoin des votes à la demi-finale

     Même si les  critères de sélection dépendent du talent des Etats-africains, pour ce talent de Bukavu, il faut qu’un humoriste  Bukavien aille représenter la RDC au niveau International.

     « Etant celui qui porte l’organisation du casting à Bukavu, je souhaiterais que ce soit un Bukavien qui aille porter l’étendard du drapeau de l’humour congolais à l’international. J’espère que Bukavu se classera en ordre utile.  Aujourd’hui, ce n’est pas qu’il faut voir un critère pour sélectionner les États africains qui vont participer au concours mais il faut par contre le talent. Il était temps que le secteur culturel agonisant fasse un sursaut et que l’international nous découvre sous une autre image; pas forcément l’image du Kivu meurtri par la guerre mais d’un Kivu où l’on rigole », dit-il . 

    Joyeux Bin Kabodjo appelle donc les humoristes de la ville de Bukavu,  de continuer à se concentrer sur le travail pour vendre la bonne image de la ville. Ce dernier espère également que parmi ces talents présents au casting de ce 10 février 2024, qu’il y ait déjà ceux-là qui pourraient être retenus en demi-finale. 

     « Je le dis avec conviction », conclut Bin Kabodjo Joyeux. 

    Neuf pays francophones africains prendront part à ce concours. Il s’agit du Togo, Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, République Démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, République du Congo (Congo Brazzaville) et le Ghana.

    Avoir 18 ans ou plus et être résident de l’un ces pays, sont les critères pour se porter candidat.

    Suzanne Baleke

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.