Accès Humanitaire

    Le Haut-commissaire aux droits de l’homme des Nations Unis(ONU) est très préoccupé par la hausse des discours de haine en plein processus électoral en République Démocratique du Congo.

    Dans un commentaire à Genève ce dimanche 7 janvier 2024, le Haut-commissaire a indexé plus particulièrement la province du Sud-Kivu et Nord-Kivu ainsi que les régions de Kasaï et du Katanga.

    Selon lui, ces cas continuent d’être visibles même après la tenue des scrutins du 20 décembre 2023.

     « Je suis très préoccupé par la montée des discours de haine à caractère ethnique et de l’incitation à la violence en République démocratique du Congo, en particulier dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu ainsi que dans les régions du Kasaï et du Katanga, après les élections générales du mois dernier. Les discours haineux, déshumanisants et incitatifs sont odieux et ne peuvent qu’aggraver les tensions et la violence en RDC elle-même, tout en mettant en danger la sécurité régionale », s’est inquiété Volker Türk.

    Lire aussi: Discours de haine en RDC : la mise en garde du PG près la Cour de Cassation

    Celui-ci estime que malgré les efforts fournis par certaines autorités compétentes, « des actions plus fermes sont nécessaires » pour mettre fin à ces discours haineux.

    Le Haut-commissaire des droits de l’homme de l’ONU appelle les autorités à mener des enquêtes approfondies et transparentes surtout au sujet des discours haineux et d’incitation à la violence, et à demander des comptes aux responsables.

    Notons qu’après le vote, au Sud-Kivu par exemple, le candidat député national Bitakwira Bihonahayi ne cache plus des discours anti-Banyamulenge dans la région d’Uvira au Sud-Kivu.

    En effet, une vidéo et un audio circulent sur les réseaux sociaux et mettent encore Justin Bitakwira au cœur de la polémique dans la région.

    Dans ces paroles, il prêche l’incitation à la haine contre une catégorie des congolais. Ceci s’est passé le dimanche 24 décembre 2023 à l’une des plus anciennes et grandes Églises protestantes locales de la 8ème CEPAC (Communauté des Eglises de Pentecôte en Afrique Centrale) Mulongwe/Uvira, une des plus anciennes Communautés de l’ECC (Eglise du Christ au Congo) très connue au Sud-Kivu par l’église-mère de Lemera.

    Lire aussi: Multipliant des propos de discrimination et de haine, Bitakwira se fixe le défi de diviser le Sud-Kivu en « deux morceaux » et de combattre les « banyarwanda »

    Au Katanga, l’Association Nationale des Victimes au Congo (ANVC) a saisi le Procureur près la Cour de Cassation de Kinshasa, ce 2 janvier 2024, pour dénoncer l’incitation à la haine tribale en charge de Christian Mwando Simba, ancien député national et cadre du parti « Ensemble pour la République ».

    Suzanne Baleke
    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Elections 2023 en RDC: à Bukavu, des jeunes refusent d'être manipulés par des candidats qui vont échouer - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.