Accès Humanitaire

La résidence du député national, Vital Kamerhe dans la Commune de Gombe à Kinshasa a été attaquée tôt ce matin de dimanche 19 mai 2024 par des hommes lourdement armés et en tenue militaire. Ces hommes se sont ensuite rendus au palais de la Nation avant que les Forces Armées de la République démocratique du Congo ne mettent fin à l’aventure.

L’événement se déroule vers 4 heures 30 de ce dimanche à la résidence de Gombe, du candidat Président de l’Assemblée Nationale au compte de l’Union Sacrée, Vital Kamerhe. Des hommes lourdement armés prennent d’assaut sa résidence et s’affrontent aux policiers mis à sa sécurité.

Lire aussi: RDC : loyauté renouvelée, Kamerhe félicité par le Président de la République

Des proches de Kamerhe expliquent que ces assaillants ont alors réussi à tuer deux policiers après au moins une heure d’échange des coups de feu. Un assaillant aurait également été abattu au cours de cette attaque.

Gombe abrite le siège des institutions de la République. Plusieurs ambassades y sont également établies.  Ce matin, c’est d’ailleurs l’Ambassade du Japon qui a clairement expliqué la situation alors que tout était encore flou.

« Le 19 mai vers 4h30, la résidence du Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Economie Vital Kamerhe a été attaquée par des personnels armés (en uniforme militaire) et un échange de tirs a eu lieu. Des véhicules blindés et autres véhicules ont été déployés depuis l’hôtel Pullman jusqu’au palais présidentiel et autour du boulevard Tshatshi, et des coups de feu étaient encore entendus à partir de 6 heures. Tous les citoyens japonais devraient s’abstenir de sortir jusqu’à ce qu’il soit confirmé que la sécurité est assurée…. Le Vice Premier Ministre lui-même n’a pas été touché, mais il y reste encore des tirs de fusils d’après des habitants au quartier à 6 heures 24. Deux policiers et un assaillant sont morts d’après les sources informée», écrivait Hidetoshi Ogawa, Ambassadeur du Japon en RDC.

https://x.com/HideOGAWA_AmbJP/status/1792059236198867138

A l’étape du Palais de la Nation, les assaillants ont hissé plusieurs drapeaux du Zaïre lançant des cris de « New Zaïre », selon une vidéo diffusée en direct sur Facebook par un certain Christian Malanga, lui aussi membre du groupe.

L’intervention des Forces Armées de la République démocratique du Congo a permis d’arrêter certains de ces hommes armés et  de mettre hors d’état de nuire d’autres.

La situation est redevenue calme.

Une tentative de coup d’Etat, dit l’armée!

Dans une communication à la Radiotélévision Nationale Congolaise (RTNC), le Porte-parole de l’armée en RDC a évoqué une tentative de « coup d’Etat ».

« Les Forces Armées de la République démocratique du Congo portent à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’une tentative de coup d’Etat a été étouffée dans l’œuf par les forces de défense et de sécurité. Cette tentative a impliqué des étrangers et des congolais. Ces étrangers et congolais ont été mis hors d’Etat de nuire, leur Chef y compris », a dit le Général Sylvain Ekenge, Porte-parole de l’armée.

Appel à l’apaisement

Le Ministre de l’Intérieur, Peter Kazadi a quant à lui appelé à l’apaisement en attendant une communication élaborée.

« En attendant une communication élaborée sur les incidents qui se sont déroulés dans la commune de la Gombe dans la nuit du samedi à dimanche 19 mai 2024, nous tenons à rassurer la communauté nationale et internationale que nos forces de défense et de sécurité ont rétabli, avec promptitude, l’ordre public perturbé par des hommes en armes. La population est ainsi appelée à demeurer calme et à vaquer librement à ses occupations », appelle Peter Kazadi, Ministre de l’Intérieur et Sécurité.

https://x.com/kazadi_peter/status/1792130552838983694

Même appel lancé par les Forces armées de la République démocratique du Congo qui demandent à la population de vaquer librement et tranquillement à ses occupations.

« Les forces de défense et de sécurité ont la parfaite maîtrise de la situation. Nous y reviendrons avec force détails et images à l’appui ».

Lire aussi: Primaires à l’Union Sacrée : Kamerhe défie le redoutable Lukwebo et l’emporte haut la main !

Cette attaque contre la résidence de Vital Kamerhe et contre le siège de la première institution du pays (Président) inquiète plusieurs citoyens congolais qui appellent à des mesures fortes pour sécuriser le Président Tshisekedi et les animateurs des instituions. 

Jean-Luc M.
Share.