Accès Humanitaire

Christophe Mboso NKodia, le Président du bureau provisoire de l’Assemblée Nationale a zappé de citer son collègue député national et membre du Présidium de l’Union Sacrée dont la résidence a été attaquée par des hommes lourdement armés à Kinshasa ce dimanche 19 mai 2024.

 Un communiqué signé par le Président sortant de l’Assemblée Nationale et Président du bureau provisoire revient uniquement sur « l’émotion causée par un coup d’État raté perpétré par des ennemis de notre chère patrie ».

Lire aussi : Kinshasa : des morts dans une attaque contre la résidence de Vital Kamerhe et le palais de la Nation

Christophe Mboso élude clairement le nom de Vital Kamerhe dont la famille a été la principale cible de l’attaque de ces détenteurs illégaux d’armes avant qu’ils ne se dirigent au palais de la Nation.

« Au nom de la Représentation nationale, à celui du Bureau provisoire de l’Assemblée nationale et au mien propre, je condamne cet acte ignoble et j’invite le peuple congolais à se mobiliser comme un seul homme pour barrer la route à toute tentative de coup d’Etat », écrit Christophe Mboso.

À cet effet, Christophe Mboso exhorte ses compatriotes à plus de vigilance et d’engagement en vue de la sauvegarde de l’intégrité du territoire national « nous légué par nos ancêtres et que nous allons, à notre tour, léguer à nos enfants dans les limites héritées de la colonisation et reconnues par la communauté internationale ».

« Soyons rassurés que tous unis et rangés derrière son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République, Chef de l’État, nous allons remporter la victoire sur les ennemis de notre paix et de notre développement », conclut-il.

Une grave omission

Le communiqué de Christophe Mboso a créé un tollé sur les réseaux sociaux en République démocratique du Congo.  En effet, Mboso est le Président du Bureau provisoire de l’Assemblée Nationale et donc Président du député national, Vital Kamerhe.

Pour de nombreux congolais qui commentent son communiqué, il est curieux et même grave que le premier de tous les députés à l’heure actuelle manque à son devoir de solidarité envers son collègue en ce moment où il a échappé au pire.

Lire aussi : Assemblée Nationale : juge et partie, Mboso écarte ses adversaires !

Plusieurs internautes accusent Mboso de « Manquer d’élégance politique » ou encore « d’être suspect » après ce communiqué d’autant plus que Vital Kamerhe a été son principal challenger au cours des dernières primaires organisées par l’Union Sacrée en vue de désigner le Candidat unique au poste de Président de l’Assemblée Nationale. Des élections primaires remportées par Vital Kamerhe. Pour d’autres, c’est une « grave omission ».

La Société Civile du Sud-Kivu a, quant à elle, noté que cette attaque est survenue après que le Chef de l’Etat ait réuni l’Union sacrée. Celui-ci, rappelle la Société Civile, a demandé que la plateforme USN renvoie la liste des candidats au bureau définitif de l’Assemblée nationale à l’exception du Candidat Président qui a gagné aux primaires organisées pour cette fin. Tout ceci, après l’échec de consensus entre les sociétaires de l’Union sacrée qui se sont réunis le lendemain de la rencontre avec le Président de la République, soit le samedi 18 mai 2024, à la veille de l’attaque.

Christophe Mboso, manque-t-il de tact ? Comment a-t-il zappé le nom de Vital Kamerhe dans ce communiqué ? Ne donne-t-il pas raison à ceux qui font remarquer que les dissensions au sein de l’Union Sacrée, soutenant Félix Tshisekedi peuvent conduire à une dangereuse dérive entre ses sociétaires ? Christophe Mboso a-t-il des problèmes particuliers avec Vital Kamerhe? Autant de questions qui n’ont pas encore trouvé de réponses.

Mais ce communiqué de Mboso n’est pas surprenant. Celui-ci avait, encore une fois, défrayé la chronique après que Kamerhe ait remporté les primaires de l’Union Sacrée de la Nation. Une vidéo qui a fait le tour des réseaux l’avait montré en train de bouder clairement de serrer la main de celui qui a été son principal challenger, aux côtés de Modeste Bahati Lukwebo.

En attendant, les institutions de la République ont annoncé avoir ouvert des enquêtes. Plusieurs miliciens ayant fait irruption au domicile de Kamerhe ainsi qu’au palais de la nation, ont été capturés. Leur leader a été tué par les forces de défense et de sécurité. 

Trésor Wilondja

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.