Accès Humanitaire

Les 8 passagers ayant fait 4 jours pour un vol prévu pour 4 heures, entre Lubumbashi et Bukavu le 30 décembre dernier; ont assigné en justice, la compagne d’aviation CAA ainsi la République Démocratique du Congo. La première audience est fixée pour e 27 janvier au tribunal de commerce de Bukavu.

Selon cette assignation, le huissier de justice du Tribunal de commerce de Bukavu dit assigner la Compagnie Africaine d’Aviation à comparaitre le 27 janvier prochain au lieu habituel des audiences ordinaires, sis dans la grande poste.

« Je soussigné Cikwanine Mweze, huissier de justice près le Tribunal de commerce de Bukavu ai donné assignation à la  Compagnie Africaine d’Aviation CAA et la République Démocratique du Congo à comparaître le 27 janvier 2021 devant le Tribunal de commerce de Bukavu y séant et siégeant en matière commerciale et économiqiue  au lieu ordinaire de ses audiences au palais de justice situé à l’Hotêl de Poste en face de la banque centrale du  Congo à Bukavu »  écrit-il. 

1 million de dollars des dommages et intérêts  demandés à la CAA

Ainsi, les plaignants à travers leur conseil, estiment que le Tribunal tiendra compte de l’ampleur des dépassements horaires ainsi que des circonstances dans lesquelles les a placés pendant les quatre jours leur imposés, alors qu’ils ne devraient passer qu’une seule journée.

Ils souhaitent que la CAA soit condamnée à rembourser la totalité du billet; et un paiement des dommages et intérêts d’un montant équivalent à 125.000$ en franc congolais, à chacun d’eux, soit l’équivalent de 1.000.000$ pour tous. 

Pour République Démocratique du Congo, les plaignants pensent qu’il sera de bon droit de retirer définitivement la Compagnie CAA, des compagnies autorisées à voler et opérer sur le territoire national.  Ils demandent que même la licence d’exploitation lui soit retirée d’autant plus qu’elle met en danger la population congolaise.  

Cela étant, les requérants veulent voir le Tribunal accéder à leur demande; en la déclarant recevable et fondée. Condamnant ainsi les deux assignés aux peines ci-haut évoquées.

En outre, ces passages disent  lancer un vibrant appel à tous les congolais victimes directs ou indirects de ces abus de la CAA, de se joindre pour ensemble réclamer justice et réparation; et que plus jamais cela n’arrivent à d’autres personnes. Un appel lancé aussi à la société civile aux ONG de droits de l’homme et à toute personne éprise de justice et du respect de droits économiques et sociaux de les accompagner dans ce combat.

Lire aussi:  RDC: pour un vol de 4 heures, des passagers de CAA font 4 jours entre Lubumbashi et Bukavu, la compagnie s’en moque

Contexte

Des passagers de la Compagnie Africaine d’Aviation CAA, en provenance de Lubumbashi pour Bukavu, avaient passé 4 jours, sous un regard « moqueur et humiliant » de ceux sensés les faire voyager dans un vol  prévu pour seulement 4 heures le 30 décembre dernier.

Dans une lettre de dénonciation adressée à la CAA et dont copie était parvenue à Laprunellerdc.info; ces passagers indiquent qu’ils devraient voyager le mercredi à 13 heures 45;  mais n’ont été embarqués que vers 16 heures, avant d’être débarqués de nouveau vers 18 heures; au motif qu’une panne technique venait d’être détectée. Ils ne sont  arrivés à Bukavu que le samedi 2 janvier. 

Face à cette situation, ceux-ci avaient promis de saisir la justice afin qu’ils soient réparés de tous les préjudices subis. Le rendez-vous est donc fixé

Judith Maroy

Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC: assignée en justice par des clients lésés, la CAA condamnée à payer 33.000 USD des DI (Exclusif) - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.