Accès Humanitaire

Les chefs d’état-major et des forces de défense de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) ont confirmé la décision de la RDC et ont recommandé aux Ministres de la Défense de l’EAC que la force régionale (EACRF) cesse officiellement ses opérations dans l’Est de la RDC avec effet au 8 décembre 2023. C’est ce que confirme un communiqué de cette communauté Est africaine et consulté par La Prunelle RDC.

En effet, les chefs d’état-major et des forces de défense de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) ont convoqué une réunion extraordinaire à Arusha, en République-Unie de La Tanzanie, le mercredi 6 Décembre 2023, pour aborder les modalités de sortie des forces régionales des communautés de l’Afrique de l’Est (EACRF), suite à la décision de la République démocratique du Congo (RDC) de ne pas prolonger le mandat actuel, qui expire ce 8 décembre.

Lire aussi: Retrait des troupes de l’EAC au Nord-Kivu : les combats FARDC-M23 se rapprochent de Sake et Mushaki

« La réunion du CDF/S a confirmé la décision de la RDC et a recommandé aux ministres de la Défense de l’EAC que l’EACRF cesse officiellement ses opérations dans l’est de la RDC, avec effet au 8 décembre 2023. En outre, les pays contributeurs de troupes doivent commencer le retrait de leurs forces de l’est de la RDC conformément au plan de sortie adoptée, notamment, le Kenya qui a déjà retiré 300 soldats et le Soudan du Sud devrait retirer 287 soldats d’ici à la fin de la journée de ce vendredi », indique le Communiqué.

Par la suite, les troupes restantes de l’EACRF y compris les contingents Ougandais et Burundais, poursuivront leur retrait et leur réarrimage de matériel par voie aérienne et routière respectivement, du 8 décembre 2023 au 7 Janvier 2024.

La dernière composante à partir sera le quartier général de I’EACRF.

« La réunion a par ailleurs exprimé ses inquiétudes concernant les affrontements en cours dans les zones d’opérations conjointes où les troupes de l’EACRF sont déployées et a exhorté les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le M23 et d’autres groupes armés à cesser les hostilités afin de permettre la poursuite des processus de paix de continuer leur mission de trouver une solution durable aux problèmes qui affectent gravement la population ».

Lire aussi: Guerre du M23 : l’EAC dénonce la violation du cessez-le-feu et appelle à la cessation des hostilités

Selon le communiqué, le gouvernement de la RDC a donné des assurances pour garantir la sécurité et l’assistance nécessaire lors de ce retrait.

« Alors que l’EACRF se prépare à quitter l’est de la RDC, le gouvernement de la RDC a assuré la réunion de son engagement à garantir que la force bénéficie de la sécurité et de l’assistance nécessaire lors de ses déplacements vers les lieux de transit respectif, l’aéroport international de Goma et les postes- frontières ».

Pour l’instant, les forces de la SADEC se préparent à venir en République Démocratique du Congo après ce retrait des troupes de l’EAC accusées de complicité avec les rebelles du M23 qui sèment terreur et désolation à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Fidèle Ushindi
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.