Accès Humanitaire

    Au total, au cours du mois de Mai 2024, 43 personnes ont été tuées, 18 maisons attaquées par des bandits armés, 4 véhicules braqués, 7 cas d’enlèvements et 6 de justice populaire. Ces statistiques, sont contenues dans le traditionnel bulletin surprise de la Synergie des Associations des Jeunes pour l’Éducation Civique, Électorale  et la promotion des droits de l’homme ( SAJECEK ) en collaboration avec les forces vives de la province du Sud-Kivu.

    Dans ce document rendu public jeudi 06 Juin 2024 et consulté par La Prunelle RDC, SAJECEK affirme que la province du Sud-Kivu reste confrontée au problème de l’insécurité. Le mois de Mai précise-t-elle, n’a pas fait d’exception. Les tueries ont marqué le tableau sécuritaire de la province, tels que l’indiquent les statistiques.

    Lire aussi : Sud-Kivu : 29 personnes tuées et 6 cas de justice populaire enregistrés au mois d’avril 2024 (SAJECEK)

    La ville de Bukavu a enregistré sept cas de tueries, six maisons attaquées, aucun véhicule n’a par ailleurs été braqué. Quatre cas d’enlèvement et trois de justice populaire ont été répertoriés. 

    Les territoires n’ont pas été épargnés, celui de Kabare a enregistré huit cas de tueries, deux maisons attaquées, zéro véhicule braqué, zéro cas d’enlèvement et un cas de justice populaire. 

    Walungu a pour sa part, recensé un cas de tuerie, un véhicule a été braqué, zéro cas d’enlèvement et zéro de justice populaire.

    Le territoire de Mwenga a enregistré deux cas de tuerie, une maison attaquée,  deux véhicules braqués, zéro enlèvement et zéro cas de justice populaire.

    Dans le territoire d’Uvira, SAJECEK note cinq cas de tuerie, trois maisons attaquées, zéro véhicule braqué, un cas d’enlèvement et zéro cas de justice populaire. 

    Le territoire de Fizi n’a pas été écarté. Fizi a enregistré quatre cas de tuerie, deux maisons attaquées, un véhicule braqué, aucun cas d’enlèvement et de justice populaire. Dans le Shabunda, y a eu un cas de tuerie, aucune maison n’a été attaquée voire véhicule braqué, aucun cas d’enlèvement et un seul cas de justice populaire.

    A Idjwi, un cas de tuerie, aucune maison attaquée, aucun véhicule n’a été braqué, aucun cas d’enlèvement et aucun cas de justice populaire. 

    Ces statistiques concernent également le territoire de Kalehe. Ce dernier a enregistré quatorze cas de tuerie. Trois maisons attaquées, un véhicule braqué, deux cas d’enlèvement et un de justice populaire. 

    Par ailleurs, SAJECEK note une hausse des cas de tueries par rapport au mois d’avril qui avait connu 23 cas. 

    Le territoire de Kalehe est l’entité qui a été le plus touchée durant le mois de Mai avec quatorze cas de tueries. 

    S’agissant de la rubrique des maisons attaquées, Sajecek- Forces vives a enregistré 18 cas sur toute l’étendue de la province. Ce chiffre constitue également une hausse par rapport au mois d’Avril dernier où 13 maisons ont été attaquées par des bandits armés. Quatre véhicules ont été braqués par des bandits armés durant le mois de Mai dernier. Le territoire de Mwenga a connu deux cas. 

    Cette organisation regrette le fait que, les enlèvements continuent à faire des victimes au Sud-Kivu. Sept personnes ont fait l’objet d’enlèvements. Une diminution par rapport au mois d’avril dernier. La ville de Bukavu a connu plus de cas. Le recours à la pratique de justice populaire reste d’actualité. Six personnes ont été victimes de cette pratique, dont trois Bukavu.

    Suite à la persistance de l’insécurité, les autorités de la province recommandent Sajecek-Forces Vives,  devraient se mobiliser  en prenant des mesures conséquentes afin de permettre à la population de vivre en toute quiétude. Des moyens conséquents doivent être alloués dans ce secteur pour espérer au rétablissement de la paix, dans la province du Sud-Kivu, conclut SAJECEK.

    Séraphin Mapenzi

    Share.

    Un commentaire

    1. Pingback: Kabare : un homme tué par un élément de la Police à Kagabi - La Prunelle RDC

    Leave A Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.