Accès Humanitaire

    « Nous avons perdu la bataille et non la guerre » et devons militer pour corriger les erreurs du passé pour l’avenir meilleur de Kamanyola ».

    C’est en tout cas la résolution des notables et représentants des habitants de Kamanyola réunis pour évaluer le dernier processus électoral de décembre dernier en RDC.

    Lire aussi : Sud-Kivu : report de la plénière inaugurale à l’Assemblée Provinciale

    Réunis dans la salle paroissiale de la place pour cette cause, ces notables rappellent que Kamanyola a aligné plus d’une dizaine des candidats députés provinciaux et plus de cinq candidats députés nationaux.

    Ces habitants regrettent de constater qu’aucun d’eux n’a satisfait pour être proclamé député provincial ou national et porter haut la voix de cette population. Une population qui se dit abandonnée à son triste sort pour n’avoir eu un moindre représentant.

    Kamanyola n’a pas réussi à  faire élire un enfant de son entité depuis les échéances électorales depuis 2006 malgré les potentialités que cette entité regorge et sa situation géographique constituant la porte d’entrée et de sortie des pays des Grands-Lacs.

    Ces notables appellent à fournir des efforts pour que les fils de Kamanyola accèdent à des postes décisionnels. Ces efforts doivent commencer à la base pour préparer les élections de 2028.

    Cela passerait par le refus des pacotilles (t-shirt, pagne, jus, du riz ou de haricots) tout en privilégiant l’intérêt supérieur de cette entité au stade d’émergence, qui attend être érigée en commune rurale.

    Tresor Wilondja

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.