Accès Humanitaire

    Les nouveaux élus de la province du Sud-Kivu n’ont pas siège ce 05 février 2024. Cette première plénière  de la 3ème législature de la 3ème République n’a pas eu lieu suite à la grogne des agents administratifs de l’Assemblée provinciale.

    En bref, la première plénière a été reportée à une date ultérieure.

    Dans un communiqué, cette fois signé par le Directeur de l’Assemblée Provinciale, l’organe délibérant annonce le report pour une date non encore précisée.

    Lire aussi : Sud-Kivu : Me Papy Kajabika analyse la prochaine rentrée parlementaire dans le contexte de grève des agents de l’administration  

    Il motive cette décision par l’inaccessibilité des bureaux de l’organe délibérant et l’absence de la logistique mais aussi  la non-transmission des dossiers physiques des députés provinciaux par la CENI.

    « L’Assemblée provinciale du Sud-Kivu informe les honorables députés Provinciaux nouvellement élus au Sud-Kivu que suite à l’inaccessibilité à l’hémicycle de la Représentation provinciale du Sud-Kivu due à la grève décrétée depuis le 30 janvier 2024 par le personnel de son Administration, à l’absence de la logistique et à la non-transmission des dossiers physiques des Députés provinciaux par la CENI, la séance plénière d’installation du Bureau provisoire, convoquée par l’Honorable Président en date du 31 Janvier 2024, qui était prévue ce lundi 05 février 2024, est reportée à une date ultérieure », écrit Charles Buhendwa Mudahama, le Directeur de l’administration de l’Assemblée provinciale.

    Celui-ci  précise que la date  de l’ouverture de la rentrée parlementaire sera communiquée par voie officielle.

    Il faut signaler que c’est depuis le 30 Janvier dernier que les agents administratifs de l’Assemblée Provinciale sont en grève pour réclamer la rétrocession de 12 mois au gouvernement central et 20 mois d’arriérés de la dotation au niveau provincial.

    Ces agents passent des jours et des nuits dans les enceintes de l’Assemblée Provinciale parfois avec leurs familles. Ils disent garder la même attitude jusqu’à ce que leur salaire soit payé.

    Claudine Kitumaini

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Elections 2023: des regrets à Kamanyola - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.