Accès Humanitaire

Le parti politique Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD) célèbre ce mercredi 3 mai 2023, un an depuis sa création en RDC. Au Sud-Kivu, une messe a été organisée pour célébrer cette journée.

Cette célébration a été faite au secteur catholique des Pères Xavériens à Vamaro, au quartier Ndendere, dans la commune d’Ibanda, ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Pour Nicolas Kyalangalilya, président fédéral du LGD au Sud-Kivu, cette messe a été dite pour permettre à son parti de reprendre la force spirituelle, afin de lui permettre d’aller vers l’avant, afin de continuer à lutter pour le changement du pays.

Selon lui, il est temps de mettre fin au pillage du pays en interne par ses propre fils, et en externe par « ceux qui ne veulent pas » l’émergence de la RDC.

«Nous sommes cette génération qui veut voir les choses changer. Qui s’est engagée à voir les choses changer, et qui a accepté au prix du sacrifice de sa propre vie, de tout faire pour que les choses changent. C’est un message d’espoir que nous laçons. Nous sommes venus à la messe pour recueillir et reprendre cette force spirituelle afin de nous permettre d’aller de l’avant,» affirme Nicolas Kyalangalilwa.

A cette occasion, le Président fédéral du LGD au Sud-Kivu dénonce des attaques « montées de toutes pièces » dans les officines politiciennes, dont sont victimes des membres de son parti.

Créé depuis mai 2022 par le Sénateur Augustin Matata Ponyo, le LGD se mobilise actuellement à travers différentes provinces de la RDC, en marge notamment des prochaines échéances prévues en décembre 2023. Le parti prône un nouveau type de leaders pour la société congolaise, afin restituer à la RDC et à l’Afrique sa grandeur et sa dignité.

Trésor Wilondja

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.