Accès Humanitaire

6 personnes, déplacées internes dans les Hauts Plateaux de Bijombo, chefferie Bavira dans la localité de Bijombo 1, territoire d’Uvira au Sud-Kivu ont été assassinées le mercredi 30 décembre 2020.

Selon le Vice-président de la Société Civile de Bijombo (Uvira) qui livre l’information à LaprunelleRDC.info, ces personnes vivaient dans le camp des forces de la Monusco dans la région.

Ruba Wange Mahwaba explique que ces six victimes ont quitté le camp pour se rendre aux champs pour chercher de quoi vivre vers Kibindibindi, 1 kilomètre du lieu de provenance. Les victimes sont majorité des femmes.

«Siida Fatuma, Harina Runusi, Kaka Runusi, Nabindu Christine, Théophile Ruhanura, Maombi Tambura Nyonge ont été assassinés par ces hors-la-loi dans leurs champs à Kibindibindi. Unipe Tengeneza a aussi été grièvement blessé et conduit à l’Hôpital Général de Bukavu », dit Ruba Wange.

Lire aussi: Bijombo : Makanika et ses hommes préparaient un aérodrome pour recevoir des renforts (Armée)

Celui-ci attribue cette attaque violente à la coalition Gumino-Twirwaneho dont les miliciens sont actifs dans la région.

Il faut dire que les violences armées ne cessent d’être rapportées dans les Hauts et Moyens plateaux d’Uvira (Bijombo et ailleurs), Fizi (Minembwe et ailleurs) et Mwenga (Itombwe) depuis plusieurs années. Ces derniers mois, la situation s’est aggravée. Des miliciens se réclamant venus pour la protection des communautés sèment terreur et désolation dans la région.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.