Accès Humanitaire

Les dépouilles des adeptes de la secte politico-mystico-religieuse Bundu dia  Mayala massacrés le 13 avril 2020, à Songololo, dans la province du Kongo-Central seront enterrées le 30 janvier 2021 grâce à la générosité d’une association caritative.

C’est ce qu’a annoncé, le 17 janvier 2021, Mme Viviane Ntoto, chargée du social de Kongo Dia Mpa à la presse, association qui a pris l’initiative d’organiser une collecte de fonds afin d’offrir aux victimes un enterrement digne après les cris d’alarme des familles éprouvées.

Ces 15 corps ont déjà totalisé 9 mois à la morgue de Kimpese sous un grand silence des autorités compétentes.

« Nous sommes venus à Kimpese pour compatir avec les familles éprouvées et contribuer à l’enterrement des corps de nos frères bakongo décédés en avril 2020. Nous avons reçu les cris d’alarme des familles éprouvées, raison pour laquelle nous apportons notre contribution pour l’achat des cercueils afin qu’ils soient inhumés en toute dignité et c’est ce que nous appelons la solidarité. Cet argent ne vient pas d’une seule personne mais plutôt de plusieurs personnes qui ont eu le souci d’aider nos frères. Chez nous dans Kongo Dia Mpa, nous appelons ça ’Kinzu kia mete’ », a déclaré Mme Viviane Ntoto, chargée du social de Kongo Dia Mpa.

Lire aussi: Affaire Ne Mwanda Nsemi: le gouvernement annonce que la Police et la justice ont pris des mesures appropriées

D’après le rapport de Humain Rights Watch établi en mai 2020, au moins 55 adeptes avaient été tués par les agents de la Police nationale congolaise à Songololo et à Kinshasa les 13 et 24 avril 2020.

Pour rappel, la répression, par le gouvernement, du mouvement Bundu dia Mayala a eu lieu du 13 au 24 avril 2020 dans plusieurs villes de la province occidentale du Kongo-Central et dans la capitale du pays, Kinshasa.

C’était suite à l’appel du chef spirituel Zacharie Badiengila, communément appelé Ne Muanda Nsemi, lancé à ses partisans pour notamment chasser de la province les personnes n’appartenant pas à l’ethnie kongo majoritaire au Kongo-Central.

Avec Mediacongo.net

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.