Accès Humanitaire

Arrivé en Égypte le mardi 2 février 2021, le Président de la RDC Félix Tshisekedi a eu un tête-à-tête avec son homologue égyptien, Abdel Fattah al-Sissi. Ces deux ont procédé à la signature de quatre contrats d’investissement d’une valeur de 416 millions de dollars américains impliquant des firmes égyptiennes; au bénéfice du développement intégré des provinces de la RDC.

Ces projets initiés depuis janvier 2020 sous la houlette du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI), visent à interconnecter les provinces entre elles et la ville de Kinshasa; tout en favorisant une fluidité du commerce à l’intérieur du territoire national.

Après la signature de ces contrats, l’ouverture des grands chantiers dans les six zones du territoire national ciblées est donc imminente; (Grand Kasaï, Grand Bandundu, Grand Equateur; Grand Katanga, l’ex Province orientale et l’Est du pays).

«De la construction d’une route à péage longue de 185 Km sur l’axe Mbuji-Mayi-Kananga; à l’érection d’un port moderne à Ndomba (à 30 Km de la route nationale n°1); en passant par la construction d’une Centrale photovoltaïque de 10 Mégawatts au Kasaï-Oriental; ou encore, à l’aménagement d’une Centrale de traitement d’eau potable censée produire 60.000 m3 d’eau/jour; sur la rivière Lubi aux confins du Sankuru et du Kasaï-Oriental; Tous ces différents projets seront pilotés par des entreprises égyptiennes triées sur le volet en raison de 70% de participation. Les 30% restants seront, quant à eux, réservés aux sociétés congolaises de sorte à leur garantir; ainsi qu’aux entrepreneurs locaux, l’accès auxdits projets.» rapporte la presse présidentielle.

Faisant la restitution de leurs discussions à la presse, Félix Tshisekedi s’est félicité des bons rapports qu’entretiennent la RDC et l’Egypte depuis l’époque des indépendances africaines. Il a souligné le désir de son homologue d’aider la RDC à recouvrer la paix et la stabilité, en plus d’appuyer le pays dans des projets de développement.

Une fibre optique de 16.000 km

Dans le lot des investisseurs égyptiens figure la firme «Benya capital»; qui apporte 16.000 Km de fibre optique afin d’augmenter la connectivité de la RDC. Pour un pays qui a besoin de 50.000 Km de fibre optique pour atteindre une digitalisation totale.

Alors qu’il n’en compte à ce jour que 4.000 seulement; le contrat avec Benya Capital fera booster le réseau jusqu’à 20.000 Km.

«Avec un faible taux de pénétration numérique de l’ordre de 16%; l’idée est de toucher à peu près 70% des congolais qui pourront être impactés positivement par le développement de la fibre optique;» a indiqué le Ministre des Postes et Télécommunication, Augustin Kibassa Maliba.

L’investissement dans ce domaine du Numérique pourrait atteindre les 500 millions de dollars, à en croire le ministre qui par ailleurs; tient à ce que le coût de l’opération soit proportionnel au niveau des travaux à réaliser sur terrain; insistant sur l’impact social que devrait avoir un tel projet, dans l’absorption du chômage.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.