Accès Humanitaire

Au Nord-Kivu et plus précisément en territoire de Masisi, une personne a été tuée et deux autres grièvement blessées après l’explosion d’une bombe tirée par des rebelles du M23-RDF-AFC depuis leurs positions dans les montagnes de Masisi l’avant midi de ce Jeudi 4 avril à Mubambiro dans le groupement Kamurhonza, non loin de la cité de Sake.

Cette information est confirmée par le Chef de groupement Kamurhonza, le Mwami Bauma qui indique que d’autres bombes sont tombées au niveau de Kasengesi et Bulengo sans faire beaucoup des dégâts. Il appelle ses administrés à la vigilance afin de s’épargner de tout danger.

Lire aussi : Nord-Kivu: affrontements entre la coalition FARDC-Wazalendo et le M23-RDF sur plusieurs lignes des fronts à Rutshuru et Masisi, ce lundi 

Le porte-parole de l’armée au Nord-Kivu, le colonel Guillaume Ndjike Kaiko qui  confirme aussi cette nouvelle rassure que les Forces armées de la RDC progressent pour occuper les villages sous l’emprise de l’ennemi.

Sur les axes Sake-Minova et  Rwindi-Kanyabayonga, c’est plutôt une accalmie qui s’observe  dans la colline de Ndumba en groupement Mupfunyi Shanga, territoire de Masisi. Aucune avancée significative signalée que ce soit du côté de la coalition FARDC-Wazalendo ou même M23-RDF-AFC. Les deux protagonistes gardent leurs positions initiales.

Toutefois, les collines de Bwambaliro et Vunano, respectivement des collines surplombant la cité de Sake sont repassées sous le contrôle des rebelles du M23-RDF-AFC après avoir été récupérées par l’armée loyaliste depuis le lundi 1er Avril 2024.

Les FARDC se seraient repliées afin de se consolider pour protéger la cité de Sake sous menace des rebelles depuis plus d’un mois déjà.

Pendant ce temps, les affrontements ont repris entre les groupes d’autodéfense dit Wazalendo et les rebelles du M23 appuyés par le Rwanda. D’après plusieurs sources, ces affrontements se déroulent sur l’axe Kitolu-Kisingiri, à Kibirizi dans le territoire de Rutshuru.

Des sources locales indiquent que des tirs nourris à l’arme lourde et légère occasionnent ainsi un mouvement des populations vers des endroits jugés sécurisés.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma 

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.