Accès Humanitaire

L

a jeunesse du territoire de Beni appelle la communauté internationale à reconnaitre un génocide contre  la communauté Nande; et un tribunal spécial pour juger ces actes, suite aux massacres récurrents perpétrés par les rebelles ADF contre la population civile.

Cet appel est contenu dans une déclaration rendue publique à Goma ce jeudi 13 janvier 2021.

Dans cette déclaration, la jeunesse Nande à travers l’association culturelle ACN/ Kyaghanda, dit être préoccupée par la situation sécuritaire dans la province du Nord Kivu en général; et plus particulièrement celle de Béni qui demeure très précaire depuis  environs 7 ans maintenant, où les civils continuent à être tués.

D’après Kasereka Kalengehya Liso, Président de cette structure ; la situation de Béni devra inquiéter tout congolais car il y a mort d’hommes en cascade et le Bilan serait actuellement évalué ; à plus de 4000 personnes massacrées innocemment à la machette et à la hache ; avec des effets similaires dont l’accroissement élevé des veuves et des orphelins, un déplacement massif des paisibles citoyens par peur d’être victime de ce génocide.

Par cette même occasion, Ce dernier appelle le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi de créer un tribunal spécial pour juger les auteurs des massacres des civiles à Beni afin qu’il soient punis conformément à la loi.

 » Nous reconnaissons les efforts consentis par le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi qui ne cesse de se battre sur cette question; en vue de rétablir une paix durable et totale en RDC dans les jours qui viennent et plus particulièrement à Béni; mais nous lui demandons d’en faire davantage pour mettre définitivement fin au génocide du peuple Nande dont le silence  se fait voir. » Indique-t-il ; avant de poursuivre: » Nos encouragements à l’intention de tous nos vaillants militaires sur la ligne de front; et qui abandonnent leurs familles pour imposer la paix à Béni malgré la complexité de cette guerre. Nous appelons la communauté internationale à reconnaitre un génocide contre la communauté Nande et au chef de l’État d’instaurer un tribunal spécial pour les crimes commis à Béni « 

Kalengehya appelle la population de Beni à rester confiant envers les forces républicaines tout en collaborant avec les autorités compétentes pour arriver à mettre fin à cette situation qui a longtemps persister.

Freddy Ruvunangiza, à Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.