Accès Humanitaire

La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) en territoire de Kalehe, sollicite l’implication des autorités compétentes, afin de faire face à l’insécurité qui gangrène actuellement cette partie de la province du Sud-Kivu.

Didier Misuka, président de cette structure citoyenne, estime que l’opérationnalisation du Programme de Démobilisation, Désarmement, Réinsertion Communautaire et Stabilisation (PDDRC-S), contribuerait au rétablissement de la paix dans plusieurs parties de ce territoire.

Celui-ci indique que suite à cette insécurité grandissante, des personnes continuent de perdre des vies, et des biens volés dans plusieurs attaques armées. Des groupes armés actifs dans les hauts plateaux du territoire Kalehe y sèment également terreur, à travers des braquages et des cas de kidnapping.

«Pour rétablir la stabilité et la quiétude de la population, c’est pourquoi nous sommes entrain de demander que l’on puisse renforcer les éléments de la Police, les FARDC dans le hauts plateaux, mais aussi nous sommes entrain de demander que le programme PDDRCS puisse commencer le plutôt possible. Parce que c’est vraiment une réponse urgente à tous les besoins récurrents liés à la sécurisation. Nous Société Civile, allons jouer notre rôle, mais que ce programme comme urgence, peut réduire la nuisance des éléments incontrôlés, détenteurs illégaux d’armes,» déclare Didier Misuka.

Il sied de rappeler que dans plusieurs entités comme Shanje, Numbi, Kusisa, Lumbishi en territoire de Kalehe, des phénomènes des corps sans vie, braquage et kidnapping, sont répertoriés tous les jours.

Bertin Byamungu depuis Kalehe

Share.