Accès Humanitaire

Un conducteur moto taxi, a été tué ce mercredi 20 Janvier 2021, au Centre de négoce de Katoto situé à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bunia, dans le territoire de Djugu en province de l’Ituri .

C’est un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) qui est pointé du doigt.

D’après les sources sur place, le militaire a tiré à bout portant sur ce taximen qui, d’ailleurs, le transportait pour Kparnganza .

«Il y a eu mésentente entre le conducteur et le militaire, pendant que le militaire voulait que le conducteur fasse demi-tour alors qu’ils étaient déjà arrivés à Katoto. Il disait avoir oublié quelque chose, chose que le taximen n’a pas voulu entendre. C’est ainsi que le militaire a tiré à bout portant sur ce dernier qui est mort sur place .», explique un témoin qui a gardé l’anonymat.

Selon la même source, le corps a été conduit à la morgue pendant que le meurtrier a été arrêté et conduit dans un cachot en attendant l’instruction de son dossier.

Il faut dire que des cas des meurtres commis par des militaires sont régulièrement rapportés dans les deux Kivu, le Maniema et l’Ituri; des zones en perpetuels conflits armés. Ce qui ramène le débat sur la prise en charge psychologique de ces hommes en uniforme.

Roger Kakulirahi, à Beni

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.