Accès Humanitaire

12 personnes ont été tuées dans la ville et territoire d’Uvira au cours du mois de septembre 2020; selon un rapport mensuel du Réseau Local de Protection des Civils (RLPC) publié ce 30 septembre en province du Sud-Kivu.

Selon cette organisation de défense des droits humains, 2 assassinats ont été perpétrés dans la ville d’Uvira, et 9 dans le territoire. L’autre personne a été tuée dans une justice populaire.

Les cas de la ville d’Uvira concernent notamment; une femme assassinée par des hommes armés le 10 Septembre 2020 au quartier Rungenge; un homme boucher de son état assassiné le 16 septembre au quartier Kasenga; et un présumé voleur lynché par des habitants au quartier Kabindula le 29 septembre dernier.

Les cas répertoriés dans le territoire d’Uvira notent l’assassinat d’un enfant de 3 ans; le 05 Septembre 2020 à Luvungi en groupement d’Itara par un militaire qui serait son père; un corps sans vie d’une femme tuée par balle ramassé le 14 septembre à Bwegera dans la plaine de la Ruzizi.

Le RLPC ajoute le cas d’un garçon d’une vingtaine d’années aurait été sodomisé; puis assassiné par des présumés Gumino dans le village de Chanzovu en groupement de Bijombo; un corps sans vie d’une personne qui serait un militaire retrouvé le 22 septembre; non loin de l’abattoir de Rugembe le long de la rivière Kalimabenge.

Le cas d’un enseignant assassiné la nuit du 23 au 24 Septembre 2020; par des bandits armés au quartier de Kinanira en cité de Sange est aussi rapporté; et celui de 5 personnes armés qui ont tiré sur un homme le 24 Septembre 2020 au village de Kazunguzibwa en  groupement de Lemera; avant d’entrer dans la maison d’une dame qu’ils  auraient abattus à bout portant.

Lire aussi Insécurité à Uvira: le RLPC rapporte 3 cas d’assassinat, 3 viols et 7 kidnappings, et 5 arrestations arbitraires en août 2020

Toujours en territoire d’Uvira, le RLPC rapporte le cas d’un berger retrouvé décapité; dans le village de Kutumumba en cité de Kiliba le 25 Septembre 2020; alors qu’un jour plus tard des bandits armés ont assassiné un gardien des vaches au village de Mwaba.

Le 9ème cas est celui d’une femme, qui a été tuée le mardi 29 Septembre dernier au village de Bulaga en groupement  de Lemera; par des bandits armés non  autrement identifiés.

Le RLPC rapporte par ailleurs deux cas de vol à mains armés en ville d’Uvira, et 4 dans le territoire d’Uvira.

Ainsi, cette organisation demande aux autorités administratives et locales d’Uvira de revivifier le Conseil de Sécurité Local; qui devra être capable de  démanteler tous les réseaux mafieux qui troublent la quiétude sociale.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.