Accès Humanitaire

Arrêté depuis le 26 Septembre 2020 à Watsa dans l’affaire du décès de M. Déogratias Dilayen Smooth; le Dr Herman Luhavo, Médecin Directeur du Centre médical de Kibali (CMK); a recouvré sa liberté ce jeudi 1er Octobre 2020 à Isiro, en province du Haut-Uele.

Dans un entretien avec Climat Tropical, ce Docteur a relaté une scène aux allures d’enlèvement.

Chronologie des faits à partir du 26 septembre 2020

Vers 18 heures 30, deux individus non autrement identifiés l’approchent au CMK (Centre Médical de Kibali) à Doko; juste à côté du parking des ambulances, avec l’intention de le diriger vers le Guest house 1.

«La question qui m’a été posé était de savoir si j’étais bien le Dr Herman Luhavo. Et j’ai accepté. Du coup, ils (les policiers, ndlr) m’ont tenu par le pantalon; et m’ont amené dans une voiture cachée derrière la clinique sous l’arbre. Tous mes téléphones et porte pièces m’ont été ravis.» relate le Dr Herman Luhavo.

Ainsi, sans mandat d’amener, le seul document qui lui aurait été présenté est un bout de papier sur lequel son nom a été mentionné.

«J’ai vu mon nom sur un bout de papier sans connaître même l’intitulé du document ni le contenu. Arrivés au portail, ils ne voulaient pas baisser les vitres, c’est seulement à l’insistance de la sécurité, que le chauffeur a été obligé d’ouvrir la portière et dire qu’ ils sont venus m’arrêter et qu’ ils allaient m’amener à Watsa.» explique le Dr Herman Luhavo qui ajoute qu’il a été conduit directement dans l’enclos de Mme la procureure près le Parquet de Watsa situé au quartier Leberin.

Lire aussi Haut-Uele: le VPM Gilbert Kankonde arrivé à Watsa compte régler le conflit entre la population et Kibali Gold Mines

C’est là qu’il l’entendra instruire les agents sous ses ordres d’aller mettre la main sur M. Vital Byabushi; Directeur en charge de l’environnement et sécurité au travail de la mine d’or de Kibali.

C’est dans ces circonstances que le Dr Herman Luhavo se retrouvera avec son codétenu; le Directeur Smith Kombo dans le centre pénitentiaire de Watsa.

Cependant, celui-ci se pose toujours de questions sur les motifs de son arrestation; qui aura selon lui  ressemble beaucoup à un enlèvement qu’à une attestation.

Par ailleurs, de sources concordantes renseignent que le Dr Hermann Luhavo était poursuivi pour abstention coupable. Dans son rapport à la réquisition initiée par le Parquet près le tribunal de paix de Watsa; le Dr Herman aurait demandé au Parquet de se référer à Dr Jason, le médecin traitant du défunt.

C’est ce jeudi que le Dr Herman Luhavo a été libéré; en compagnie de ses coaccusés dans la même affaire: les directeurs Smith Kombo et Vital Byabushi.

Richard Kaponirwe, depuis Durba

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.