Accès Humanitaire

La police a dispersé une manifestation spontanée des habitants de Majengo qui ont tenté de manifester contre la tenue du festival Amani, ce vendredi 14 février 2020.

Alors que le Festival AMANI lance aujourd’hui sa 7 ème édition, quelques rues de Goma sont remplies des pierres par des manifestants, qui veulent la délocalisation dudit Festival.

Déjà dans le quartier Majengo, le fief des manifestations à Goma, la route est barricadée par des habitants, et même des balles ont crepitées pour maîtriser les manifestants, mais en vain.

Débordés par la foule des manifestants qui était devenue nombreuse, la Police qui était au rond point Mutinga a rebroussé chemin.

 Une autre manifestation est signalée du côté de Office II quartier dans lequel se tient le Festival Amani.

Certains amoureux du Festival qui avaient déjà acheté les billets risquent de ne pas vivre le Festival Amani, par peur des inciviques qui pouraient troubler l’ordre

Pour l’instant, l’on signale une forte présence  de la Police Nationale Congolaise et les Militaires munis des armes et armes létales  à quelques mètres de l’entrée du Festival AMANI.

La circulation reste timide jusqu’à présent à Majengo, alors que le Festival AMANI doit commencer à 14heures 30 minutes.

Disons que depuis le début de préparation du festival, des voix se sont levées par ci par là pour demander soit l’annulation dudit festival, soit sa délocalisation pour Beni. 

Pour certains mouvements citoyens et organisation des jeunes, il n’est pas normal qu’on puisse continuer à danser et chanter pour la paix pendant que l’on continue à tuer juste à coté, à Beni.

C’est le cas de la coordination provinciale des étudiants du Nor-Kivu qui ont d’ailleurs promis de mettre leurs brigades pour empêcher à tout étudiant de pouvoir accéder au festival.

Eliezaire Ushindi, depuis Goma

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.