Accès Humanitaire

Un élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo a été tué dans la nuit de samedi au dimanche 3 Janvier 2021 dans le village Kazimia, groupement de Basikalangwa, collectivité-Secteur de Ngandja en territoire de Fizi au sud du Sud-Kivu.

Selon des sources de la Société Civile locale, ce sont des présumés miliciens maï-maï qui ont mis fin à sa vie.

Pour l’instant, les circonstances de cette attaque ne sont pas bien élucidées mais des plusieurs acteurs sociaux dans la région expliquent que l’attaque qui a mis fin à la vie de ce militaire visait plutôt un bandit de grand chemin impliqué dans le vol des matériels de pêche de ces habitants riverains du Lac Tanganyika.

Lire aussi: Fizi : un célèbre hippopotame abattu à Kazimia

« Le militaire était à la garde d’un présumé auteur de vol contre les équipes de pêche. Les présumés Maï-Maï qui disaient venir intervenir pour la population se sont rendus à la résidence du bandit et le militaire a tiré. C’est dans cette riposte qu’il a été abattu », expliquent plusieurs messages audio des habitants de Kazimia.

L’assassinat de l’élément FARDC est confirmé par des sources militaires.

Dieudonné Kasereka, l’un des porte-paroles de l’armée dans la région dit ne pas savoir comment les miliciens maï-maï se sont retrouvés dans ce village.

Il explique par ailleurs que les enquêtes sont en cours pour déterminer les vraies circonstances de cet assassinat.

Jean-Luc M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.