Accès Humanitaire

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) a rendu public les résultats de son enquête menée sur la pandémie de Covid-19 en juin 2020; trois mois après l’annonce du premier cas confirmé en RDC.

Selon cette structure citoyenne, si au Nord-Kivu (100%), à Kinshasa (80%) et au Sud-Kivu (60%); la plupart des formations reconnaissaient avoir reçu les équipements nécessaires pour lutter contre la Covid-19 et prendre en charge les patients; les chiffres sont beaucoup moins bons dans le Kasaï Oriental avec seulement 20% des formations sanitaires; reconnaissant avoir été soutenues en matériels. 

«Ceci serait l’expression de la fracture qui existe dans la répartition des moyens logistiques entre Kinshasa et les provinces;» estime la Lucha, qui estime que malgré les prévisions importantes et le nombre de cas de covid-19 déclarées à Kinshasa; la mobilisation des moyens logistiques restait un défi. 

Ce mouvement citoyen demande ainsi au Secrétariat provincial de riposte de rendre optimale et effective la décentralisation du diagnostic des cas de covid-19; en augmentant les unités de diagnostic dotées de réactifs en quantité suffisante; pour la réalisation des dépistages de masses et le rendu des résultats dans les 48 h. 

Selon la LUCHA, l’on devrait également doter les hôpitaux en médicaments recommandés et en quantité indiquée; par le protocole de prise en charge de la Covid-19 en RDC, mais aussi assurer la protection de tous les personnels de santé exposés; en les dotant d’un nombre approprié des équipements de protection individuelle.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.