Accès Humanitaire

L’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que la faim va progresser plus vite cette année sous l’effet du coronavirus.

Dans son rapport annuel, elle annonce qu’entre 83 et 132 millions de personnes supplémentaires souffriront de la faim. Elles viennent s’ajouter aux 690 millions d’êtres humains en sous-alimentation chronique l’année dernière soit 8,9% de la population mondiale.

La FAO note une augmentation de 10 millions de plus qu’en 2018 et 60 millions de plus qu’en 2014.

Cette situation rend improbable l’un des principaux objectifs de développement durable, à savoir l’éradication de la faim, adoptés par les Nations unies en 2015.

« Non seulement la faim ne sera pas éradiquée dans le monde en 2030, mais elle devrait alors concerner 840 millions de personnes », écrit le rapport cité par RFI.

Le rapport note également que 3 milliards de personnes n’ont pas accès à une alimentation équilibrée. Ce qui a pour conséquence la sous-nutrition qui progresse l’obésité chez les enfants comme chez les adultes.

Thomas Uzima

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.