Accès Humanitaire

La Convention des Fédéralistes pour la Démocratie Chrétienne (COFEDEC) a réagi à la publication du calendrier des prochaines élections générales prévues en 2023, par la commission électorale.




Dans une déclaration publiée mardi 13 décembre 2022, le parti de Filia Tshipasa Kahindo juge « irréaliste » le calendrier produit par l’équipe Denis Kadima. Cette formation manifeste des doutes sur un processus qui, selon elle, a pris un mauvais départ et risque encore une fois d’aboutir à une élection contestée et non transparante.

La COFEDEC dénonce l’accroissement des centres d’enrôlement dans le grand espace Kasaï au détriment d’autres provinces de la RDC, et qui selon elle, jouera sur le clivage Est-Ouest.

La COFEDEC regrette que la CENI risque de favoriser la balkanisation des pays, vu les menaces qui pèsent sur les provinces de la partie Est de la RDC.

Ce parti doute également du temps reparti pour enrôler les électeurs, comparativement aux élections de 2023.

« Le délai imparti pour l’enrôlement des électeurs qui, comparativement au scrutin passé avait prévu 54 jours en 2018, pour enrôler autour de 40 millions d’électeurs, ce calendrier ne prévoit que 30 jours d’enrôlement, en réalité, pour 50 millions d’électeurs attendus, connaissant l’état actuel de nos routes, ports et aéroports. L’inexplicable et révoltant accroissement des centres d’inscription dans l’espace Kasaï au détriment des autres espaces du pays, ce qui a de l’incidence directe sur le nombre des sièges de provinces alors démocratiquement plus considérables, ce qui risquerait d’exacerber le clivage Est-Ouest, pourtant la cohésion et l’unité nationale sont plus qu’un impératif pour sauver ce pays des menaces sérieuses de balkanisation aux quelles il fait face« , a dénoncé Serge Mbahingana, Porte-parole de la COFEDEC.

Pour éviter le chaos post-electoral, cette formation politique réitère sa demande de mise en place d’une CENI consensuelle, susceptible de poser des actes responsables dont la publication d’un calendrier électoral réaliste, et la proclamation des résultats avec toute indépendance.




Pour rappel, le calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante prévoit le début de l’opération d’identification et enrôlement des électeurs en date du 24 décembre 2022 dans certaines provinces. Les élections générales sont prévues le 20 décembre 2023 à travers toute l’étendue du territoire national.

Magloire Tsongo depuis Goma

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Processus électoral en RDC: la COFEDEC de Filia Tshipasa décide à son tour de ne pas déposer la liste de ses candidats - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.