Accès Humanitaire

La Conférence épiscopale du Congo (CENCO) vient de prendre des mesures sanitaires pour de célébrations liturgiques. Ces mesures qui concernent le déroulement des messes, prend également en compte les sacrements en cette période de covid-19.

Il s’agit du baptême, de la confession, du mariage, onction des malades, prière communautaire et funérailles.

Pour ce qui est de baptême, la CENCO appelle au renouvellement de l’eau baptismale à chaque fois et que l’onction soit faite avec le port des gants.

« Une seule personne touche un objet, suppression de tout ce que les parents, le parrain, la marraine et le ministre du culte touchent en semble (faire une petite croix sur le front, bougies de baptême,…) », annonce-t-elle.

Les l’organisation d’un grand nombre de baptêmes en une seule célébration.

Désormais les confessions ne se feront plus au confessionnal. Les fidèles sont appelés à le faire dans l’église sur des chaises ordinaires en gardant la distance recommandée. Les mains seront aussi imposées à distance sans contact.

Le prêtre est appelé à se désinfecter les mains avec du gel avant et après l’onction de malade et à utiliser un instrument pour l’application de l’huile sainte tel que le prévoit le droit canonique. L’usage de l’eau bénite est interdit et le prêtre s’abstiendra de toucher le malade.

La prière du chemin de croix pas compatible avec cette période

« Les processions, les pèlerinages, la prière du chemin de croix ne semblent pas être compatible à la période d’une telle crise. S’il y a nécessité de le faire, il faudra organiser rigoureusement le déroulement de ces exercices de piété ».

Voilà une recommandation de la CENCO en ce qui concerne les prières communautaires. Elle indique que ces prières de dévotion peuvent être dites dans les églises si on respecte les normes générales, les distances voulues et le nombre maximum.

Il s’agit du chapelet, les laudes, les vêpres, l’adoration eucharistique et autre forme de prières. Les veillées de prières, rassemblements de prières et campagnes d’évangélisation en dehors de la messe sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

La CENCO interdit aux fidèles catholiques les veillées funéraires en indiquant qu’elles sont des occasions de rassemblements importantes de personnes. Elle interdit également de toucher le cercueil, de condoléances avec poignées de mains et accolades.

« L’objectif est de créer un environnement ecclésial aussi sûr que possible, tout en essayant de limiter au maximum le risque de contamination », écrit-elle.

Thomas Uzima

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.