Accès Humanitaire

Des femmes des médias de la ville de Bukavu et ses environs sont formées par l’Association des Femmes des Médias (AFEM) sur comment elles peuvent aussi informer à travers les canaux numériques. Cette formation se tient dans la salle de l’hôtel Witness en commune d’Ibanda au Sud-Kivu

 L’objectif de cet atelier de formation est d’amener les femmes professionnelles de médias à partager les informations le plus loin possible à travers le numérique.

Lire aussi : Sud-Kivu : un consortium d’organisations condamne les violences domestiques contre des femmes et filles

Cette formation organisée par l’Association des Femmes des Médias (AFEM) ce lundi 13 mai 2024, a réuni plus d’une vingtaine des femmes des médias communautaires de la province du Sud-Kivu afin de les mettre à niveau pour avoir des connaissances sur le numérique comme les hommes qui, eux, ont déjà des avancées en la matière.

 Pour David Keeka, le chargé de numérique au sein de AFEM et facilitateur de cette formation, les femmes journaliste doivent être capables de former et informer sans limite, car, c’est possible grâce à la numérisation ou des plateformes de communication d’atteindre un plus grand nombre à travers des plateformes numériques. Il s’agit par exemple de X (ancien Twitter), Youtube, Facebook, et d’autres blogs.

 « Nos attentes est que toute participante ait soif de pouvoir travailler sur les nouveaux médias, de pouvoir passer des messages et cela de manière professionnelle et atteindre des cibles, non seulement dans leur propre entourage mais aussi à travers le monde et d’autres frontières, être à mesure aussi de pouvoir non seulement avoir l’information et la produire mais également être capables de relayer la bonne information vérifiée et capable mêmes de montrer les potentialités que nous pouvons avoir dans la région et même dans la sous-région », indique David Keeka

 Pour Alice Kajabika, journaliste, activiste et défenseuse des droits des femmes, cette formation est un plus pour les femmes, qui, pendant longtemps ont peiné dans l’utilisation du numérique.

 « A part l’utilisation de mes comptes X, Facebook, Tiktok, je n’avais pas de blog. Je n’avais jamais créé un compte blog mais aussi mes comptes n’étaient pas à la page mais avec cette formation je crois que je serai capable de bien utiliser mes comptes afin de publier les articles pour informer la société et également former d’autres personnes surtout les hommes à savoir aussi utiliser le numérique », dit Alice Kajabika.

Il sied de signaler que cette formation a débuté ce lundi 13 mai et prend fin le 16 mai de l’année en cours.

 Des femmes journalistes de la ville mais aussi des territoires de la province du Sud-Kivu prennent part à  cette formation.

Vinciane Ntabala

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.