Accès Humanitaire

Les forces vives de la Société Civile du Sud-Kivu appellent à une marche pacifique ce mercredi 2 novembre 2022, afin de protester contre l’agression de la RDC par le Rwanda et l’Ouganda, mais aussi soutenir les FARDC et la population de la province du Nord-Kivu.

L’appel a été lancé ce lundi 31 octobre lors d’un point de presse conjoint tenu à Bukavu.

Dans sa déclaration, Adrien Zawadi, président du Bureau de coordination de la Société Civile du Sud-Kivu, a invité les différentes couches de la population à prendre part à cette marche pacifique qui partira du Rond-point Major-Vangu jusqu’au Gouvernorat de la province, en passant par place Munzihirwa à Nyawera et Feu-Rouge.

«La Société Civile dans sa diversité invite tous les forces vives à observer une demi-journée sans travail et à participer à une méga marche pacifique de protestation contre cette énième agression de notre pays par le Rwanda et l’Ouganda avec la bénédiction des États-Unis d’Amérique, la grande Bretagne et la France. nous demandons à tout le monde de se comporter en bon citoyen, tous les forces vives sont invités à participer à cette activité pour dire notre désapprobation. Nous citons ici l’Acco, tous les marchés Urbains, les motards, les écoles, les universités, les boutiques et tout autre activité de cesser sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu,» indique-t-il.

Lire aussi Goma: les activités paralysées suite aux manifestations disant « non » à l’agression rwandaise

Adrien Zawadi demande également aux animateurs des structures de la Société Civile dans les territoires de se mobiliser également pour cette activité. Car selon lui, « trop c’est trop. »

Le président de la Nouvelle Dynamique de la Société Civile Congolaise (NDSCI), Jean-Chrysostome Kijana a de sa part décrié la situation des milliers des personnes qui sont en déplacement, suite à cette guerre imposée par le Rwanda.

«Notre nation est en péril, notre pays, notre unité nationale, notre souveraineté, notre indépendance sont sérieusement menacés. La nouvelle agression dont est victime notre pays ne cesse de prendre de l’ampleur du jour au lendemain. La guerre est dans nos milieux, nos compatriotes souffrent, ils sont obligés de quitter leurs villages, villes et cités et ils sont abandonnés à leur triste sort à la merci de toutes les intempéries. Nos voyants militaires FARDC tombent arme à la main de manière héroïque sur les différents fronts en cours dans la province du Nord-Kivu. L’ennemi avance et menace très sérieusement tout ce que nous avons de très cher pour notre Pays et de commun, le Congo notre nation,» renchérit JC Kijana.

Signalons que cette manifestation vise également à dénoncer « l’hypocrisie » de la communauté internationale et autres organisations sous-régionales, face à l’agression de la RDC. Ces structures demandent à cette même occasion, la fermeture des toutes les frontières de la RDC avec les pays « agresseurs ».

Héritier Bashige M.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.