Accès Humanitaire

Candidat N°15 à la présidentielle de 2023 en république démocratique du Congo, le prix Nobel de la paix 2018, le Dr. Denis Mukwege est arrivé à Goma, Chef-lieu de la province du Nord-Kivu ce samedi 2 décembre 2023, c’est dans le cadre de sa tournée au pays pour sa campagne électorale.

Aussitôt arrivé à l’Aéroport International de Goma, ce dernier a été accueilli par des cadres et sympathisants du mouvement « Appel patriotique », qui soutient sa candidature.

Lire aussi: Présidentielle : devant des milliers d’habitants de Bukavu, Denis Mukwege promet paix et sécurité s’il est élu

Avant de tenir son meeting à la tribune de l’ONC, le prix Nobel de la paix 2018, s’est tout d’abord rendu au cimetière Makao en territoire de Nyiragongo où il est allé s’incliné devant la tombe de feu Luc Nkulula, militant de la LUCHA assassiné à Goma en 2018 dans un incendie « criminel ». Devant la tombe de ce jeune compatriote, le Prix Nobel de la paix a promis à ce membre du mouvement citoyen que sa lutte se poursuit et que sa mémoire sera honorée.

Devant une immense foule venue l’écouter à Goma, le Dr Mukwege a promis restructurer la police et l’armée sous toutes ses facettes et ainsi améliorer complétement le secteur de renseignement en vue de rétablir la paix en RDC. Une prise en charge sérieuse des acteurs de ces secteurs sera garantie, a-t-il déclaré.

S’agissant du volet de la justice, ce dernier a aussi promis instaurer l’état de droit, une justice équitable pour tous mais également une justice transitionnelle en vue de sanctionner les auteurs des crimes et massacres commis à l’égard des citoyens congolais

« L’impunité a atteint un niveau qu’on ne sait pas exprimer en RDC et ceux qui violent, volent  et commettent de bavures  se retrouvent souvent dans la rue et intimident de nouveau leurs victimes, ce qui n’est pas acceptable. Pour avoir un pays respectable, nous allons avoir également un appareil de justice  digne de son nom et des acteurs ayant une probité morale irréprochable et des autorités dignes de leurs noms.  Après ceci d’autres secteurs de la vie tels que l’entreprenariat, l’agriculture et l’élevage devront suivre sans beaucoup de difficultés  et y mettre  des hommes et femmes qu’il faut pour bien redresser notre pays », a-t-il poursuivi.

Lire aussi: RDC : comment Mukwege compte « réparer et soigner » la Presse nationale

Notons qu’à la fin de son discours, le réparateur des femmes est descendu de la tribune pour communier avec le public avant de reprendre son avion pour la suite de sa tournée à l’intérieur du pays après avoir sillonné dans plusieurs villes du pays notamment Bukavu, Kalemie, Beni, Butembo et Bunia.

Freddy Ruvunangiza, à Goma 

Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: RDC : Mukwege dénonce des «agissements malveillants d'un régime aux abois» pour l’empêcher de mener sa campagne - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.