Accès Humanitaire

    Le Groupe de Travail Thématique Élection et Bonne Gouvernance de la Société civile Forces vives du Sud Kivu s’indigne de la  non-prise en compte des recommandations formulées à l’intention de la Commission Électorale Nationale Indépendante(CENI), en ce qui concerne les irrégularités enregistrées lors du vote du 20 décembre 2023 dernier.

    Le groupe thématique élection et bonne gouvernance envisage déjà des actions citoyennes pour contester ces violations volontaires de la loi électorale et de la constitution de la RDC.

    Dans une déclaration faite en marge de la célébration de la journée de martyrs de l’indépendance célébrée le 4 janvier, sur l’étendue de la République, ce groupe de travail de la Société Civile regrette que malgré diverses recommandations adressées à la CENI,  le calendrier électoral est loin d’être respecté.

    Lire aussi: Elections en RDC : les sérieuses critiques de la Société Civile du Sud-Kivu et l’appel à éviter une crise post-électorale !

    « Le Groupe de travail thématique élection et bonne gouvernance du Bureau de Coordination de la société civile du Sud Kivu dénonce la non prise en compte des recommandations formulées par la société civile dans sa diversité, dont entre autres être réceptive aux opinions des parties prenantes au processus électoral et à l’organisation d’autres élections dont les dates sont précises dans son calendrier électoral publié le 26 novembre 2022 », lit-on dans ce communiqué signé par Me Néné Bintu, Team Leader.

    Ce groupe thématique est revenu sur les grandes dates du calendrier électoral que la CENI semble ne pas respecter.

    Il s’agit par exemple de la publication des résultats des députés nationaux et provinciaux prévue le 3 janvier 2024 mais reporté sine die, la mise en place des bureaux provisoires des bureaux provisoires des Assemblées provinciales et de l’Assemblée nationale, adoption du règlement Intérieur, entre le 15 janvier et 20 février 2024, Election des membres des bureaux définitifs des Assemblées provinciales et celle du bureau définitif de l’Assemblée nationale : le 20 février 2024 ou encore la publication des résultats de conseillers municipaux : le 4 février 2024…

    Me Nene Bintu dit être surpris du report de la publication des résultats provisoires des candidats députés nationaux et provinciaux, étant donné que les clés USB contenant les résultats ont été envoyées au Centre national de Traitement comme pour la présidentielle, d’ailleurs.

    Lire aussi: Appels à annuler les élections en RDC: Néné Bintu (Société Civile) rappelle la voie de la Cour Constitutionnelle

    « Nous avons été surpris du communiqué de la CENI N°001/CENI/2024 du 2 janvier 2024 signée par le Rapporteur, Madame Patricia SEYA, annonçant le report sine die de la publication des résultats des élections des députés nationaux, députés provinciaux et conseillers municipaux. Pourtant, des informations dignes de foi confirment que toutes les clés USB contenant les résultats ont été envoyé au centre national de traitement, CNT, à Kinshasa, et que rien n’empêche en réalité la CENI à publier ces résultats à la date prévue d’autant plus que même pour l’élection présidentielle c’est la compilation électronique qui a été privilégiée pour la compilation des résultats et la publication des résultats provisoires » écrit-elle.

     Cette structure citoyenne demande à la population de se préparer à répondre massivement au mot d’ordre de la Société civile afin de manifester sa désapprobation par rapport à la violation manifeste du calendrier électoral au cas où la CENI ne proclame pas les résultats des élections législatives nationales et provinciales et municipales prévues à quelques jours.

    Suzanne Baleke

    Partager.