Accès Humanitaire

    La Société Civile du Sud-Kivu sera en Assemblée Générale Élective le 23 mars prochain. Une occasion pour les acteurs sociaux de remplacer les animateurs du Bureau de Coordination actuel qui sont fin mandat. Ce samedi 13 Janvier était l’occasion pour adopter la feuille de route et lever les grandes options afin d’avoir des élections apaisées et bien organisées

    Le mandat de l’équipe actuelle dirigée par Adrien Zawadi est terminé et en principe, c’est le Bureau sortant qui organise les élections prochaines.

    Les acteurs présents se sont entendus que les élections prochaines se tiennent le 23 mars et que la prochaine équipe soit investie en début d’avril prochain.

    Lire aussi : Elections en RDC: la Société Civile du Sud-Kivu n’exclut pas des actions citoyennes si ses recommandations autour des irrégularités ne sont pas prises en compte

    En attendant la tenue des élections proprement dites, plusieurs étapes devraient être parcourues par les animateurs de la Société Civile. Il s’agit notamment des réunions des Composantes pour se choisir des délégués qui participent à l’Assemblée Générale Elective mais aussi de la cartographie des organisations réelles dans les entités.

    La Société Civile Forces vives du Sud-Kivu est une Société Civile des Organisations. Le besoin réel d’assainir a été exprimé afin de ne laisser que la voix des organisations et non des individus sans une quelconque identité. Ce qu’on appelle aujourd’hui des « Individus non gouvernementaux » au lieu des Organisations Non gouvernementales (ONG). C’est l’une des priorités majeures évoquée au cours de la réunion de la Salle Concordia de Bukavu.

    Mais pour arriver à l’Assemblée Générale et Elective, il faut des moyens suffisants afin de déplacer des délégués venant de l’ensemble de la Province du Sud-Kivu. Une commission portant mobilisation des fonds a été mise en place afin d’aider le Bureau sortant à relever ce défi.

    Lire aussi : Sanctions contre des candidats fraudeurs : Adrien Zawadi (Société Civile) réclame une mesure « impartiale » et non une « diversion »

    Adrien Zawadi, Président sortant de la Société Civile insiste d’ailleurs que c’est le plus grand défi pour les animateurs.

    « Il faut faire venir tous les participants de Shabunda jusqu’à Idjwi pour cette Assemblée Générale et cela a un coût et qu’il faut à tout prix assumer ».

    Chaque trois ans, la Société Civile du Sud-Kivu se soumet à cet exercice démocratique. La Charte définit les conditions de participation à l’Assemblée Générale Elective et la méthodologie d’élections.  L’équipe qui organise les élections veut pérenniser cet élan démocratique avec des élections et pas « n’importe lesquelles », soutient Zawadi.

    En attendant, les organisations sont appelées à se mettre en ordre à temps afin d’éviter tout désagrément et de permettre une organisation sérieuse de cette Assemblée Générale Élective de la puissante Société Civile Forces vives du Sud-Kivu.

    Jean-Luc M.
    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.