Accès Humanitaire

    4 chefs coutumiers doivent rejoindre les députés provinciaux déjà proclamés provisoirement par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour faire complet à l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu. Une assemblée qui doit avoir un total de 48 députés provinciaux.

     

    Pour ce cycle électoral, des chefferies des territoires de Kalehe, Idjwi et Shabunda,  ou encore Mwenga seront dans la course. Elles pourront venir compléter la liste des députés provinciaux.

     

    Pius Bikungu, le Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI est l’invité de la rédaction. Il explique ici le processus de cooptation de ces chefs coutumiers. Il répond aux questions de Claudine Kitumaini.

     

    Lire aussi : RDC : élus à deux niveaux, des enfants et frères imposés en politique, enrichissement facile… (Le Prof Nyaluma insiste sur des réformes)

    La Prunelle RDC : 44 députés provinciaux ont été élus au Sud-Kivu, alors que l’Assemblée doit normalement avoir 48 députés comment vous allez faire pour avoir les 4 autres?

    Pius Bikungu : l’Assemblée Provinciale aura un complément des députés qui viendront des chefs coutumiers, c’est-à-dire que nous aurons des chefs coutumiers qui seront aussi désignés comme députés provinciaux c’est ce que nous appelons la cooptation des chefs coutumiers.

    La Prunelle RDC : Pour ce cycle électoral au Sud-Kivu, quels sont les territoires concernés par la cooptation et pourquoi ?

    Pius Bikungu : Il faudrait peut-être signaler avant que Kabare, Fizi, Uvira, Walungu ne seront pas concernés. Ces entités n’enverront que des électeurs mais ils ne seront pas des candidats. Ceux qui seront cooptés viendront d’Idjwi, de Kalehe, Shabunda et Mwenga, dans chaque territoire. Il faudra que les chefs coutumiers se rencontrent.

    La Prunelle RDC : Où se rencontrent-ils et comment ça se fait concrètement ?

    Pius Bikungu : les chefs des chefferies et les chefs de secteurs se rencontrent au bureau de la CENI dans cette circonscription, c’est-à-dire au bureau de l’antenne de la CENI et là ils vont se rencontrer et vont désigner la personne qui va représenter le territoire. Donc, un chef coutumier qui va représenter le territoire, si c’est son tour.

    Il y aura maintenant certains Chefs des chefferies qui seront présents mais ne seront pas concernés. Par exemple à Idjwi celui qui pourra être concerné, c’est celui de Rubenga et dans le Kalehe, c’est celui de la chefferie de Buloho. Dans le Mwenga, nous avons 5 chefferies et un secteur. Il faudra donc que ces cinq chefs de chefferies avec les Chefs des secteurs se rencontrent un  jour où ils seront invités à l’antenne de la CENI pour qu’ils puissent désigner un seul chef coutumier qui pourra représenter le territoire de Mwenga dans l’Assemblée Provinciale et ainsi de suite.

    Il y a par exemple Shabunda qui sera aussi représenté par le Wakabangu tandis que Kabare, Uvira, Fizi, Walungu. Là aussi ils vont se rencontrer mais seulement pour désigner quelqu’un qui va représenter les autres au vote de quatre députés cooptés. Ces quatre territoires viendront, non pas comme candidats à la cooptation mais comme électeurs. Voilà comment ça va se passer. Il y aura donc 4 chefs coutumiers qui vont rejoindre les 44 députés provinciaux pour avoir 48 députés provinciaux à l’Assemblée provinciale.

    La Prunelle RDC : quels sont les critères que doit remplir un chef coutumier pour être coopté ?

    Pius Bikungu : Pour être coopté, le Chef coutumier n’a pas d’autres critères. L’essentiel c’est d’être d’abord un chef coutumier reconnu légalement. Aussi, il faut que ce chef coutumier soit désigné par les autres chefs coutumiers de son territoire.

    La Prunelle RDC : les femmes n’ont pas été massivement élues députées provinciales, est-ce que c’est possible qu’elles soient favorisées au cours de cette cooptation ?

    Pius Bikungu : La cooptation ne concerne que les chefs de chefferies et les chefs de secteurs. Si la femme est Cheffe de chefferie, elle peut aussi être cooptée, si également, ce son tour.

    Par exemple si cette femme est à Idjwi, à Kalehe, à Shabunda ou à Mwenga, elle peut aussi être cooptée au cours de ce cycle pourvu qu’elle soit désignée par son territoire ; donc, par les autres Chefs de chefferies de son territoire. Voilà comment ça va se passer.

    Propos recueillis par Claudine Kitumaini

    Partager.

    2 commentaires

    1. Pingback: Bukavu: des jeunes sollicitent Miruho Odia aux élections sénatoriales  - La Prunelle RDC

    2. Pingback: Sud-Kivu : 4 chefs coutumiers rejoignent les 44 députés provinciaux - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.