Accès Humanitaire

    Des jeunes s’identifiant comme des leaders de l’espace Bushi-Buhavu élargis à d’autres structures communautaires des jeunes du Sud-Kivu, demandent à  Miruho Odia Emery de déposer sa candidature en tant que candidat sénateur dans la province du Sud-Kivu.

    Ils l’ont dit ce 25 Janvier 2024 dans une déclaration faite après une réflexion sur la situation socio-politique de la RDC en général et de la province du Sud-Kivu en particulier.

    Lire aussi : Sud-Kivu : voici les territoires concernés par la cooptation de 4 chefs Coutumiers qui vont rejoindre les 44 députés

    Ceux-ci disent soutenir d’autres jeunes ambitieux à postuler afin de rendre effective leur lutte pour le rajeunissement et renouvellement de la classe politique. 

    Pour eux, Miruho Odia peut faire un bon sénateur. Ils lui demandent de se prononcer dans 48 heures.

    « Tenant compte des valeurs, cursus et expérience entrepreneuriales qui sont aujourd’hui la priorité dans le programme du Chef de l’Etat, nous portons notre dévolu à Monsieur Miruho Odia Emery. Ainsi donc, nous lui demandons de déposer sa candidature aux élections sénatoriales dès que la CENI convoque le scrutin.

    Nous attendons de lui une réponse favorable dans les 48h qui suivent, ne pas le faire, c’est trahir notre lutte », déclarent-ils.

    Ces jeunes annoncent qu’ils se cotisent déjà pour payer la caution de Miroho Odia.

     « Nous considérons que sa candidature représente le choix le plus judicieux pour défendre nos intérêts au Sénat. Cependant, nous le rassurons de payer sa caution et un appui durant toute sa campagne. C’est pourquoi, nous demandons aux députés élus, bénéficiaires de notre lutte du rajeunissement et renouvellement de la classe politique, de s’approprier cette candidature porteuse d’espoir », ajoutent-ils.

    Ceux-ci encouragent instamment son parti politique APOCM et son regroupement AAAP où il est cadre de l’aligner comme candidat Sénateur.

    Ces Jeunes  saluent également avec enthousiasme l’élection au Sud-Kivu, de Vital Kamerhe, Modeste Bahati Lukwebo, Olive Mudekereza et  Albert Murhula Kahasha dit Foka Mike pour leur brillante élection ainsi que d’autres jeunes élus aux niveaux national, provincial et municipal. 

    Pour eux, leur succès témoigne de la confiance et le soutien que la population du Sud-Kivu accorde à des leaders compétents et engagés.

    « Nous croyons fermement que leur présence dans les sphères décisionnelles contribuera positivement au développement et au bien-être de notre région », concluent-ils.

     Claudine Kitumaini

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.