Accès Humanitaire

Récemment nommé Ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage et développement rural au Sud-Kivu, Jean Bosco Ruteye Kitambala a visité ce mardi 6 juin 2023, les installations de l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA).

Cette visite qui s’inscrit dans le cadre de l’implémentation des activités du programme de l’agenda de transformation agricole (ATA-RDC), était une occasion pour le Ministre de palper du doigt le travail fait par l’IITA, pour accompagner le Gouvernement de la République dans la mise en œuvre de cet agenda, qui vise à transformer l’agriculture pour que la RDC puisse maintenant produire assez pour nourrir sa population.

Sur place, le ministre de l’agriculture a visité le laboratoire de phytopathologie, le laboratoire d’analyse du sol et des plantes, le laboratoire de transformation des maniocs et culture des tissus, l’usine Aflasafe et plusieurs autres. Il s’est ensuite rendu à l’Institut National de Recherche Agricole (INERA) où est érigé un laboratoire de microbiologie.

Aucune description disponible.

Après cette visite marathon dans les installations de l’IITA, Jean Bosco a salué le travail qu’effectuent l’IITA et l’Institut International de Leadership Agricole (AALI) pour accompagner le gouvernement de la République. Il a parlé d’une opportunité pour la province et toute la République Démocratique du Congo.

« Entant que ministre ayant en charge l’agriculture, je suis très ravi pas seulement des installations mais également du travail qui se passe ici. A voir comment l’IITA se démène dans le processus de développement des semences comme par exemple le « bébé manioc » qui est un aliment de base ici chez nous, on peut simplement dire que c’est extraordinaire. Ceux qui ne sont jamais ici, ne peuvent pas se rendre compte de ce qui se passe. Ce que je viens de voir ici, c’est une opportunité pour notre province et pour notre pays d’être doté d’un laboratoire comme celui de l’IITA. Le laboratoire que je viens de voir à l’INERA est l’unique laboratoire de recherche agricole moderne en RDC. Je ne crois pas que d’autres provinces ont un tel laboratoire. C’est une bonne chose pour la province et pour l’agriculture au niveau de la République et tous les pays voisins. AALI est dans l’encadrement de la jeunesse, et ça sera  une bonne chose de voir cet institut aider la province et toute la République à encadrer cette jeunesse qui vit dans le chômage » a insisté Jean Bosco Ruteye.

Aucune description disponible.

Le ministre provincial de l’agriculture, pêche, élevage et développement rural a émis le vœu de voir les installations et l’expertise de l’IITA servir également d’un appui au plan d’actions prioritaires élaboré récemment par le gouvernement provincial pour les 6 derniers mois restants pour l’an 2023.

Pour le Chef de station de l’IITA Kalambo, cette visite était un réconfort et un encouragement. Jacob Mignouna a remercié le ministre provincial de l’agriculture pour son courage et la détermination du gouvernement provincial à accompagner l’IITA et AALI pour une bonne réussite de l’ATA-RDC.

« Le ministre nous fait l’honneur aujourd’hui de venir visiter deux instituts, notamment IITA et AALI. Il y a deux semaines le ministre nous a demandé de venir à son bureau pour lui expliquer ce que l’IITA  fait pour appuyer le gouvernement dans la mise en œuvre du programme du chef de l’Etat, qui est ATA-RDC. Nous lui avons présenté toutes les réalisations que IITA en partenariat avec AALI fait en RDC dans le cadre du programme de 145 territoires à travers son volet de développement agricole. Aujourd’hui il est venu voir  par ses propres yeux les infrastructures de recherche et de développement que nous avons sur le site de Kalambo que nous utilisons pour accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre de ce programme. C-a-d le développement de l’agriculture qui passe d’abord par la recherche et le développement des semences. C’est un programme du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, qui dans sa vision transformée en slogan, je cite, il est temps que le sol prenne la revanche sur le sous-sol, a mis en place cet agenda pour développer l’agriculture. C’est dans ce cadre qu’il a demandé à l’IITA et AALI à accompagner le gouvernement de la République dans la mise en œuvre de cet agenda qui se met en œuvre dans tout le pays » a laissé entendre Jacob Mignouna.

Celui-ci a expliqué que l’ATA-RDC est déjà mis en œuvre dans plusieurs sites, notamment Maluku à Kinshasa, Mongata, Nkwadi au Kasaï Central, Nkudi dans le Kongo Central, à Tshopo, en Équateur et dans le Haut-Uélé.

Bertin Bulonza

Share.