Accès Humanitaire

    La Représentation des étudiants Congo (REC) section du Sud-Kivu suspend les activités académiques pour compatir avec les victimes des atrocités du M23 soutenu par le Rwanda à l’Est de la République Démocratique du Congo.

    Profitant de cette même occasion, la REC organise le mardi 13 février à 16 heures un rassemblement devant le gouvernorat de province.

    Lire aussi : Les FARDC résistent contre les M23 à Sake, à Kalehe, des femmes déplacées ont cruellement besoin d’aide !

    Une manière pour elle de dénoncer les affres des guerres et génocide que vivent les populations de l’Est de la  RDC depuis plusieurs décennies.

    « Au vu de la situation plus critique que notre pays traverse actuellement à l’Est, La Représentation des Étudiants du Congo section du Sud-Kivu, REC/S-K en Sigle informe toute la communauté estudiantine du Sud-Kivu que les activités académiques sont suspendues pendant une période de deux jours, à partir de ce Lundi 12 février 2024 au Mardi 13 février 2024 pour rendre hommage à nos concitoyens victimes de guerre au Nord-Kivu et en solidarité envers nos forces armées ».

    Elle appelle les acteurs sociaux, et structure de la Société Civile de se joindre aux étudiants pour dénoncer le génocide commis en RDC.

    « Pour ce faire, la REC/ S-K invite tous les étudiants et les structures de la société civile (Mouvements citoyens) à prendre part à un rassemblement citoyen prévu ce mercredi le 13 février 2024 à 16 heures 30 min devant le Gouvernorat de Province du Sud-Kivu; pour dénoncer le génocide congolais et solidariser avec nos concitoyens qui sont victimes de la guerre à l’Est de notre pays ».

    Ces étudiants rappellent qu’ils n’ont que la République Démocratique du Congo comme pays et les FARDC comme armée.

    Lire aussi : Nord-Kivu : plusieurs familles quittent Sake suite à l’activisme du M23 aux alentours

    Il faut signaler que les affrontements se sont intensifiés autour de la cité de Sake, Masisi au Nord-Kivu. Des affrontements qui font des victimes civiles et conduisent au déplacement massif des habitants.

    Des mouvements de population ont été enregistrés à Minova au Sud-Kivu.

    Les autorités du groupement de Buzi qui ont accueilli plus de 50.000 personnes ont lancé un message de SOS suite à la dégradation de la situation humanitaire de déplacés.

    Claudine Kitumaini

    Partager.

    4 commentaires

    1. Pingback: Guerre et massacres à l’Est de la RDC: une marche pour la paix le 14 février ! - La Prunelle RDC

    2. Nous soutenons cette initiative des étudiants du Sud Kivu et demande à ceux du Nord-Kivu de faire la même chose. Tous allons nous joindre à eux.

    3. Rabby kipasa on

      En tout cas ça fait mal cette situation nos familles meurent mais le président ne dit rien il attend quoi 😥😥😥

    4. Pingback: Bukavu : des enseignants en colère assiègent la FBN Bank - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.