Accès Humanitaire

Le village de Shasha situé à plus ou moins 10 kilomètres de la cité de Sake sur la Route nationale N°02 Goma-Bukavu en territoire de Masisi est passé sous le contrôle des rebelles du M23-RDF-AFC après des violents affrontements depuis l’après-midi de ce vendredi 2 février 2023.

La Société civile locale qui le confirme à La Prunelle RDC indique que des violents affrontements continuent à opposer les rebelles du M23-RDF-AFC à la coalition FARDC-Wazalendo au niveau de Ngumba et ses environs causant ainsi un déplacement massif des populations. Les uns se dirigent vers Minova et d’autres prennent la direction de Sake.

« Pour l’instant, l’ennemi a coupé la circulation sur la RN2 à partir de l’occupation du village Shasha et les combats se poursuivent vers le village Ngumba dans le Masisi», indique Télésphore Mitondeke, Rapporteur de cette structure.

Lire aussi: Agriculture: un bidon d’urine coûte actuellement 12.000 FC à Shasha (Masisi)

Ce dernier note un bilan provisoire d’au moins 8 civils blessés, 2 morts dont un enfant et une  femme à la suite de ces affrontements.

Il lance une sonnette d’alarme auprès des autorités ainsi que des organisations humanitaires afin de venir en aide aux milliers de personnes qui traversent une situation humanitaire préoccupante.

Pendant ce temps,  c’est une panique qui s’est observée la journée de ce samedi 3 février dans la cité de Minova en territoire de Kalehe (Sud-Kivu). L’afflux de déplacés qui arrivent dans cette entité, fuyant les combats entre l’armée congolaise et le M23-RDF-AFC, inquiète.

Ces déplacés proviennent notamment des villages Ngumba, Kirotshe, Shasha, Kiluku, Kihindo, Munanira, Kituva, Nyamubingwa, Bweremana, etc.

Notons que ce vendredi 2 février, un hélicoptère de la MONUSCO effectuant une évacuation sanitaire a essuyé des tirs du M23-RDF aux environs de Karuba dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Cette attaque a blessé deux casques bleus dont un grièvement. L’appareil a pu atterrir en sécurité à Goma et les deux blessés sont médicalement pris en charge. 

Lire aussi: Masisi: plus de 80 maisons inondées à la suite des pluies de samedi à Shasha

Le département de la sûreté et de la sécurité des Nations-Unies (UNDSS) a même décidé de suspendre ce même jour tout mouvement des agences des Nations-Unies à l’ouest de Goma. C’est entre autres Mugunga, Mubambiro et Sake après l’explosion d’une bombe tirée par le M23 causant ainsi 3 blessés et des dégâts matériels à Mugunga.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

Partager.

Un commentaire

  1. Pingback: Situation sécuritaire et sociopolitique en RDC : le FCC de Joseph Kabila rencontre le Secrétaire Général adjoint de l'ONU - La Prunelle RDC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.