Accès Humanitaire

Un sujet chinois a été kidnappé depuis la soirée de ce dimanche 16 juin 2024 à Ndjolindjoli, groupement Bawandeme, Chefferie de Wamuzimu en territoire de Mwenga au Sud-Kivu.

Selon des informations parvenues à La Prunelle RDC, le sujet chinois travaillait dans le périmètre de la Société Lugushwa Mining sous le nom de la Société « Golden Mining » (illicitement installée dans la région).

Lire aussi : Sud-Kivu : Mwenga de plus en plus isolé !

« Des individus à mains armées munis des AK-47 viennent de s’introduire dans une base de la Société minière chinoise « Golden Mining » peu après 19 heures où est logé son personnel. Après des coups de feu, ces hommes armés ont emporté un chinois vers une destination inconnue. Dans la communauté, plusieurs biens et argent ont été emportés par ces assaillants », dit une source à La Prunelle RDC.

Bilan: mouvement de déplacement des populations observé, 1 chinois kidnappé, une importante quantité d’or, argent en FC et en dollars et des téléphones emportés.

Plusieurs habitants ont également choisi de se déplacer, craignant pour leur sécurité.

Il faut dire que le sujet chinois fait partie d’une société controversée pour son travail illégal dans les mines d’or à l’Est de la République démocratique du Congo.

Pour les acteurs sociaux, c’est une « mafia » organisée dans l’entité.

La Chefferie de Wamuzimu, la plus touchée par l’exploitation minière avec au moins 80% des sites miniers a aussi une forte présence des groupes armés.

Ces groupes armés soutenus parfois par des habitants soutiennent les représailles contre des sociétés minières installées illicitement dans la région. Des communautés dénoncent le manque et le non-respect des cahiers de charge pour favoriser le développement de l’entité.

Des éléments des forces de défense et de sécurité sont généralement accusés de favoriser l’exploitation illicite des minerais dans la région en complicité avec les autorités politiques et militaires. Une exploitation qui est généralement suivie de graves violations des droits humains.

Cette attaque contre des sujets chinois n’est pas la première en ce mois de juin dans la région.

Lire aussi : Sud-Kivu : le Tribunal de paix de Mwenga ne siège plus depuis plus de deux ans, siège incomplet dans plusieurs autres Tripaix (Société Civile)

Le mardi 4 juin dans la matinée, un convoi des motos transportant des sujets chinois de la Société minière chinoise « Yellowstone » a été attaqué par des bandits munis d’armes à feu.

Ces bandits en tenue civile, ont lancé leur attaque au village Tukenga, groupement Bakute dans la même chefferie de Wamuzimu sur la route secondaire qui mène sur Lugushwa alors que les sujets chinois se rendaient à Bukavu.

Plusieurs sources dans la région expliquent qu’au cours de cette attaque, ces malfrats ont réussi à voler une quantité importante d’or, de l’argent en Francs congolais et en dollars ainsi que des téléphones mobiles. Après leur forfait, ils se sont enfuis dans la forêt. 

Mukamba Mulebelwa Big-Merci depuis Kamituga

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.