Accès Humanitaire

    Au moins 13 civils ont été tués dans la zone champêtre de Nyundo en groupement de Busanza à quelques kilomètres côté Est de l’agglomération de Kiwanja dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Leurs corps ont été découverts le matin de ce vendredi 02 février 2024 dans le bassin agricole de Nyabirehe.

    Ces mêmes sources indiquent que les victimes parmi lesquelles les habitants de Nyongera, une entité voisine de Kiwanja, avaient été prises en otage le lundi 29 janvier dernier. Les bandits les ont retrouvées alors qu’elles étaient en pleine activité de production de la boisson locale dite « Kasindi » dans les champs de Punga-Nyundo.

    Lire aussi: Rutshuru : deux leaders communautaires tués à Kyahemba

    « Il y a ceux qui s’étaient échappés et viennent d’arriver le matin à Nyongera. Ce sont eux qui viennent de nous informer disant que les victimes ont été assassinées tard dans la nuit », relate notre source.

    Difficile de savoir le mobile du carnage contre ces paisibles citoyens.

    Une équipe de volontaires a été dépêchée le matin de ce vendredi accompagnée de certains jeunes courageux pour ainsi procéder à l’enterrement des corps de ces infortunés.

    Lire aussi: Rutshuru: des nouveaux affrontements entre FARDC et M23 à Busanza

    Les auteurs de cet acte dans le groupement de Busanza (Rutshuru) ne sont jusque-là pas connus.

    Mais certains individus dans la zone soupçonnent les présumés rebelles du M23 d’être à la base de ces lâches tueries.

    Mwenge Kake  

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.