Accès Humanitaire

« L’Union Sacrée de la nation » va procéder ce mardi 23 Avril 2024 à Kinshasa aux primaires pour la désignation du candidat Président de l’Assemblée Nationale de la RDC.  Cette élection conclura a à la désignation d’un seul candidat au poste du Président de l’Assemblée Nationale. C’est ce qu’on peut retenir du contenu d’un communiqué signé par le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin Kabuya au nom de l’Union Sacrée de la Nation. Un communiqué consulté par La Prunelle RDC.

A cet effet, le Présidium de l’Union Sacrée de la Nation invite les députés nationaux membres de la majorité à participer à cette rencontre élective ce mardi 23 Avril 2024 à 14 heures au Palais du peuple.

Lire aussi : RDC : consulté par la Première Ministre, Vital Kamerhe favorable à la réduction du train de vie des animateurs des institutions

Plusieurs poids lourds sont restés candidats Président de l’Assemblée Nationale jusqu’à ce jour. Félix Tshisekedi et ses proches collaborateurs seraient en difficulté de départager Christophe Mboso Kodia, Vital Kamerhe et Modeste Lukwebo.

Le Présidium de l’Union Sacrée a donc choisi la voie des primaires pour avoir un candidat unique.

Les députés nationaux auront le choix entre Mboso, Kamerhe et Lukwebo alors que la nouvelle Première Ministre a fini les consultations en vue de la formation du nouveau gouvernement.

Mais pour de nombreux observateurs, cette procédure est initiée spécialement contre Vital Kamerhe. Allié de Félix-Antoine Tshisekedi depuis le premier mandat en 2019, Kamerhe n’aurait pas réussi la bénédiction des familles biologique et politique de Félix Tshisekedi pour ce poste alors que le choix était initialement porté sur lui.

Des proches de Félix Tshisekedi le verraient comme très indépendant et susceptible d’être candidat à la Présidentielle prochaine alors que l’UDPS tient à conserver le pouvoir après le deuxième mandat du Président actuel.

Lire aussi : RDC : Bahati Lukwebo a été consulté par la Première Ministre, « la taille du gouvernement sera réduite »

Rendez-vous ce mardi 23 avril pour les primaires avec comme électeurs les députés nationaux, majoritairement de l’Union Sacrée de la Nation.

En attendant, les yeux sont tournés à l’Assemblée Nationale où l’avenir des uns et des autres, doit se jouer dans un contexte de méfiance contre certains acteurs politiques, particulièrement de l’Est de la RDC considérés très forts, très présents ou encore encombrant.

Félix-Tshisekedi choisira-t-il encore une fois des animateurs de deux chambres qui feront le figurant ou prendra-t-il le courage de laisser ces deux chambres du Parlement fonctionnement en toute indépendance ? Rien n’est moins sûr alors que le Chef de l’Etat a annoncé des reformes qui devraient être menées au cours de son second et dernier quinquennat. 

A l’UNC, de cadres y voient clairement un autre coup comme celui autour de l’accord de Nairobi.

Séraphin Mapenzi

Share.