Accès Humanitaire

En conseil des ministres de ce vendredi 28 février 2020, le président de la République Félix Tshisekedi s’est montré consterné par la mort de l’officier supérieur de l’armée, le général Delphin Kahimbi.

Tshisekedi a alors exprimé son souhait de voir des enquêtes sérieuses et rapides être organisées sur la mort du général Delphin Kahimbi pour que toute la vérité soit connue.

C’est ce que nous pouvons lire dans le compte rendu de ce 23ème conseil des ministres tenu à la cité de l’Union africaine et présidée par lui même.

«Exprimant toute sa peine pour la disparition brusque de ce grand officier des FARDC, le Chef de l’Etat a invité à observer une minute de silence en mémoire de l’illustre disparu. Tout en présentant ses condoléances à sa famille et aux FARDC, le Président de la République souhaite que les enquêtes soient rapidement menées afin de déterminer les circonstances exactes de sa mort»

Pour rappel, le général Delphin Kahimbi est mort hier vendredi 28 février 2020 dans la matinée. Son corps a été déposé à l’hôpital du cinquantenaire.

Suspendu de ses fonctions la veille, le jeudi 26 février dernier, Delphin devrait être entendu par le conseil national de sécurité ce même vendredi.

Il serait accusé de tentative de déstabilisation du pouvoir. Il serait aussi accusé de mettre l’actuel gouvernement sous surveillance.

Bien que certaines sources parlent d’un suicide, les causes de sa mort ne sont jusque la pas connues.

Gracieuse Wany S.

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.