Accès Humanitaire

    La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé ce vendredi 5 janvier 2024, à l’annulation de la totalité des suffrages obtenus par certains candidats aux élections législatives, provinciales et communales dans certaines circonscriptions électorales.

    Dans un communiqué consulté par LaPrunelleRDC.CD, la centrale électorale justifie cette décision notamment par des actes de violence, de vandalisme et de sabotage perpétrés par des candidats mal intentionnés à l’endroit des électeurs, de son personnel, de son patrimoine et du matériel électoral.

    Lire aussi: Élections en RDC : la CENI reporte la publication des résultats provisoires pour les députés nationaux et provinciaux

    Selon la CENI, la Commission ad hoc mise sur pied pour analyser les dénonciations en rapport avec ces cas de vandalisme, de détention illégale des dispositifs électroniques de vote ainsi que de violences perpétrées sur les électeurs et le personnel de la CENI est arrivé à identifier quelques candidats auteurs.

    Lire aussi: Elections en RDC : le vote continue à Kabare et Fizi malgré l’ordre d’arrêter par la CENI

    Sur les 82 candidats invalidés, la plupart d’entre eux l’ont été pour corruption, fraude, bourrage des urnes et détention illégale des DEV.

    La CENI a dans le même communiqué indiqué que la Commission ad hoc continue à enregistrer les dénonciations en rapport avec les cas de vandalisme, de détention illégale des dispositifs électroniques de vote ainsi que de violences perpétrées sur les électeurs et le personnel de la CENI.

    Bertin Bulonza

    Partager.

    Un commentaire

    1. Pingback: Législatives 2023 en RDC : les regroupements et partis politiques ayant atteint le seuil de représentativité sont désormais connus - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.