Accès Humanitaire

Le journaliste dessinateur-Caricaturiste Congolais Yves Kulondwa « Kayene » a été retrouvé mort dans sa maison à Kamembe (Rwanda) ce samedi 6 juillet 2024, le jour de son anniversaire. Selon plusieurs sources, sa mort serait intervenue plusieurs jours avant.

Les circonstances de son décès ni les raisons ne sont pas encore élucidées. Mais c’est la communauté congolaise vivant à Cyangugu qui a annoncé la nouvelle. Son corps était déjà dans un mauvais état, apprend-t-on. Ce qui laisse dire qu’il est décédé bien avant.

Lire aussi : Culture: le dessinateur-caricaturiste Yves Kayene expose « A Terre ! » à l’IHECS (Bruxelles)

Yves Kulondwa était un journaliste talentueux et un caricaturiste à l’ imagination débordante.

C’est au journal Le Souverain Libre de Bukavu qu’on le découvre dans un premier temps avant ses nombreuses sorties en salles autour de ses innombrables expositions.

Protection de l’environnement, climat, droits de l’homme, égalité du genre, gouvernance politique, des phénomènes et faits sociaux,… Yves Kayene ne ratait aucun fait qu’il racontait avec humour, lucidité, humanisme et surtout son calme.

Ses nombreuses sorties en dehors de la RDC autour de la protection de l’environnement ont été un franc succès. De la Belgique en passant par l’Allemagne, les Pays-Bas et ailleurs, Yves savait accrocher son public par son engagement et son savoir-faire.

Cette mort, dans des circonstances non encore élucidées, inquiète plusieurs congolais et surtout la corporation des journalistes, ses amis artistes et dessinateurs.

« Yves Kulondwa était quelqu’un d’engagé et surtout de très calme qu’il consacrait toute sa vie à sa passion : le dessin, la caricature. C’était sa manière de s’exprimer et de dire clairement ce qu’il pensait. C’était un révolté et un homme ouvert d’esprit, un progressiste, un modéré mais très lucide. Sa mort est un désastre pour nous», témoigne Honneur-David Safari, journaliste à La Prunelle RDC.

Lire aussi : Culture: l’Institut Français de Bukavu expose « A Terre ! » du dessinateur-caricaturiste Yves Kayene

Aux deux dernières années, Yves Kayene s’était engagé aux côtés de La Prunelle RDC et disait vouloir le faire à sa manière. Il s’était particulièrement impliqué pour la mobilisation des partenaires. Le bureau n’était pas sa place de prédilection. « Il aimait dessiner, il aimait la caricature et pouvait prendre des mois pour ses créations sans être bavard et loin de tout ».

Journaliste et artiste complet, Yves Kayene est parmi les rares de son genre à Bukavu. Il laisse un vide, un énorme vide dans la corporation et dans un Sud-Kivu qu’il voulait voir respectueux des droits et des différences de chacun. Un Sud-Kivu qu’il voulait paisible et cohésif.

Jean-Luc M.

Share.

3 commentaires

  1. Pingback: Décès du journaliste Yves Kayene au Rwanda : PPI exige des enquêtes rapides et efficaces afin que la lumière et les responsabilités soient établies - La Prunelle RDC

  2. Anne Mushigo on

    Vas en paix cher Yves. D’une manière ou d’une autre, tu as rendu service à chacun (e) de nous de la manière la plus calme. Tu vas nous manquer Yves mais tes œuvres signifient ta présence parmi nous. Je te pleure Cher Kayene !

  3. Pingback: Yves Kayene, une personne d'une « rare bienveillance, une rare humilité et doté d'un talent fou » (Pierre Martinot) - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.