Accès Humanitaire

Au total, 40 jeunes filles des options masculinisées (options techniques) de l’école secondaire et institutions supérieures de la province du Sud-Kivu et de la ville de Goma viennent de bénéficier des bourses d’Excellence de la part du Centre d’Excellence Denis Mukwege (CEDM).

Ces bourses, dont les bourses d’Excellence Nachigera et Kimpa Vita ont été données en marge de la célébration de la journée internationale des droits des Femmes.

Dans une conférence-débat organisée à cette même occasion et qui avait pour thèmes «  les filles dans les options masculinisées : défis, stratégies et opportunités »  et « les femmes face aux technologies numériques : défis, stratégies et opportunités », les panélistes ont démontré que certes, les défis liées aux stéréotypes et la sous-estimation existent dans les options techniques et dans le monde digital envers les femmes, mais  celles qui bravent la peur et embrassent ces options masculinisées se démarquent par leur courage, compétence et savoir-faire.

Selon la Directrice ad-intérim du CEDM, l’objectif de cette activité était de faire un plaidoyer sur l’égalité des sexes en faveur des femmes et filles dans les options dites masculinisées et particulièrement dans le monde digital

« Par rapport à cette journée, nous voulons sensibiliser la communauté pour qu’elle prenne conscience de la capacité des jeunes filles, des étudiantes, des femmes dans des métiers dits masculinisés, dans des options dites masculinisées et nous avons pu desceller certains stéréotypes majeurs pendant les échanges, notamment la division sexuelle du travail , les coutumes que certains appellent rétrogrades qui empêchent les femmes de s’engager dans les options  masculinisées et même aux femmes  de s’engager dans ce genre des métiers » indique-t-elle.

Pour encourager ces filles qui se sont engagées dans les options dites masculinisées, le CEDM à octroyer des bourses d’excellence à des filles de l’école secondaire et étudiantes des instituts supérieurs de la province du Sud-Kivu et de la ville de Goma qui font des options dites masculinisées.

Le CEDM a donc couplé la remise des bourses à la thématique du 8 mars pour cette année qui est « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes ».

« La remise des bourses était aux élèves et étudiantes qui font des options techniques et le thème d’aujourd’hui est en lien avec le numérique, le digital, la technologie qui dans l’ensemble c’est vraiment dans les métiers masculinisés et techniques . Nous avons deux bourses traditionnelles que le CEDM a l’habitude d’octroyer, la bourse Cimpa Vita et Nachigera mais c’était exceptionnel aujourd’hui parce que nous sommes aller vers les écoles secondaires et au lieu d’octroyer deux bourses ou dix, nous avons octroyé 4O bourses d’excellence pour une période de 3ans a condition que ces filles qui sont excellentes continuent à l’être » dit Cecilia Agino, directrice ad-intérim du CEDM.

D’ailleurs l’une de fille boursière sera accompagnée par un programme du CEDM, programme « FABLAB » dans un projet de traitement des déchets plastics dans la fabrication des jouets et des pavés en plastics.

Les bénéficiaires de ces bourses d’excellence disent être heureuses et motivées. Elles demandent à d’autres filles de braver la peur et de choisir les options techniques pour le développement de la nation.

Cette activité qui a eu lieu au dans la salle de conférence du Centre d’Excellence Denis Mukwege de l’UEA a connu la participation des plusieurs enseignants et responsables des écoles techniques, des chercheuses et Professeurs des plusieurs université de la ville de Goma et Bukavu mais aussi des parents d’élèves.

Claudine Kitumaini

Share.

2 commentaires

  1. Pingback: Prétendues bourses d’études en masse : une arnaque en cours à Bukavu (Jeunes Nous Pouvons) - La Prunelle RDC

  2. Pingback: Bukavu : Swisscontact célèbre la journée internationale des droits des femmes avec les femmes et des leaders communautaires - La Prunelle RDC

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.