Accès Humanitaire

    Le parti politique Leadership et la Gouvernance pour le Développement (LGD) de Matata Ponyo condamne des irrégularités enregistrées dans l’organisation des scrutins du 20 décembre. Celui-ci est prêt à fournir des éléments de preuve de ces irrégularités à la justice. Il s’agit de l’ouverture tardive des bureaux de vote, qui a fait que certains électeurs n’ont pas exercé leur devoir civique et d’autres irrégularités enregistrées dans presque tous les bureaux de vote.

    Cette situation a été enregistrée dans plusieurs centres de vote en RDC.

    Matata Ponyo déplore le climat dans lequel les scrutins se sont tenus sur toute l’étendue du territoire national.

    Lire aussi: Elections en RDC : le vote continue à Kabare et Fizi malgré l’ordre d’arrêter par la CENI

    « Nous regrettons les retards dans l’ouverture de certains bureaux de vote, entravant le déroulement fluide des opérations électorales dès les premières heures. Les difficultés persistantes avec les dispositifs électroniques de vote ont suscité des inquiétudes légitimes parmi les électeurs et doivent être abordées pour garantir l’équité du scrutin. La découverte de kits électoraux appartenant à la CENI entre les mains de simples membres de l’Union sacrée de la Nation souligne la nécessité de renforcer la sécurité du matériel électoral. Eh bien, la présence de bureaux de vote sans kits électoraux constitue un défi majeur et compromet la crédibilité du processus de vote » écrit-il.

    Influence politique dans certains bureaux de vote

    Pour Mapon, des rapports indiquant que des agents de la CENI ont influencé les choix des électeurs dans certaines régions sont disponibles. Pour lui, cela nécessite une enquête approfondie.

    Il condamne fermement les actes de corruption, tels que le monnayage des voix, qui minent l’intégrité du processus électoral et la participation de certains électeurs sans cartes électorales valides qui soulève des inquiétudes quant à la transparence et à l’identification des votants.

    Malgré les défis soulevés, le président du LGD et allié au Candidat Président numéro 03, Moïse Katumbi Chapwe réitère son engagement pour apporter la pierre aux voix démocratiques pour ces scrutins. Et cela en faveur de Moïse Katumbi.

    « Je m’engage à rendre disponibles les éléments de preuve en ma possession sur ces incidents et à travailler en collaboration avec les autorités compétentes en vue d’une issue transparente et équitable au processus de vote »

    Lire aussi: Elections en RDC : Katumbi et ses alliés dénoncent des fraudes et d’énormes irrégularités

    Il faut dire que les scrutins du 20 décembre 2023 en RDC ont engendré des doutes de la part d’autres candidats à la présidence, à la députation nationale, provinciale et à la municipalité.

    Après le premier jour du vote, les candidats président Denis Mukwege et Martin Fayulu et autres avaient dénoncé ces irrégularités.

     Fidèle Ushindi
    Partager.

    2 commentaires

    1. Pingback: Élections RDC: à son tour, le LGD Sud-Kivu dénonce des graves irrégularités qui mettent en cause les résultats - La Prunelle RDC

    2. Pingback: Elections en RDC : pour le LGD Nicolas Kyalangalilwa, « les résultats sont à rejeter totalement »  - La Prunelle RDC

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.