Accès Humanitaire

    Encore un peu de patience pour l’asphaltage de la route Bwindi-Bagira en commune de Bagira dans la ville de Bukavu. C’est ce que demande le bourgmestre de Bagira, Patience Bengehya aux habitants. Ces derniers se plaignent que les travaux tardent alors qu’il n’y a pratiquement pas de route de déviation.

    Dans un message adressé à ses compatriotes, le bourgmestre de Bagira accuse la société chargée de l’asphaltage de la route de n’avoir pas tenu son délai tel que communiqué à l’autorité communale.

    Lire aussi : Route Bwindi-maison communale de Bagira : la route barricadée, l’asphaltage est loin de débuter

    La route Bwindi-Bagira est fermée depuis plus d’une semaine. Les autorités avaient annoncé que ce serait la durée pour permettre qu’elle soit asphaltée.

    Patience Bengehya affirme que le nouveau délai pour la fin de ces travaux est le mardi 30 Janvier prochain.

    « Pour ouvrir la route, le dernier délai me donné par la Société est le mardi prochain car, selon eux, les chinois qui fournissent l’enrobé n’ont pas travaillé hier et aujourd’hui et que le chauffage se fera toute la journée de demain pour charger et quitter la nuit afin d’être ici au matin du mardi », dit Patience Bengehya qui reconnaît la « souffrance » de ses administrés.

    Le même mardi, affirme le bourgmestre, la Société a promis de travailler et d’ouvrir la route.

    « Nous avons beaucoup souffert et j’aimerais inviter tout le monde à la patience encore pour 48 heures. Dans l’espoir d’obtenir une bonne route, nous n’avons pas d’autres choix chers compatriotes », conclut-il.

    Pression de la Société Civile locale

    A Bagira, la Société Civile craint les risques de perte en vies humaines avec cette situation. Selon la Société Civile, des habitants passent par Mbobero pour transférer les malades à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu (HPGRB).

    « Sur le plan sanitaire, nous avons des cas graves de malades qui nécessitent le transfert à l’Hôpital Provincial Général de Référence de Bukavu. Il faut passer par une déviation qui est presque inexistante suite à son état de délabrement très avancé. Nous craignons enregistrer morts d’hommes par le fait de contourner en passant par Mbobero. D’ailleurs, nous avons enregistré un accident de circulation car un véhicule qui transportait de la braise et  forcé de passer par le collège Saint-Paul s’est renversé. Heureusement, il n’y a pas eu de mort ».

    En somme, la Société civile de Bagira recommande aux autorités à tous les niveaux de faire pression à cette société pour que les travaux démarrent dans un plus bref délai. Et si cette société n’est pas prête avec les travaux, la Société Civile de Bagira propose qu’elle rende l’accès à cette route en attendant que tous les matériels soient prêts pour un bon début.

    A la population de Bagira, de se tenir prête car dans 48 heures si rien n’est fait, la Société Civile menace de mener des actions citoyennes pour exiger la réouverture de cette route.

    « Le droit d’aller et revenir et de mobilité est un droit reconnu par tous les congolais et c’est consacré par notre constitution » conclut-il.

    Rappelons que la réhabilitation du tronçon routier Bwindi-maison communal de Bagira a été lancée en Juin 2023 par le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, pour une période 6 mois soit de juin à décembre.

    Jean-Luc M.

    Partager.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.