Accès Humanitaire

Plusieurs biens ont été emportés par des voleurs à mains armées habillés en tenue civile, lors d’une incursion survenue la nuit de dimanche à ce lundi 7 novembre 2022 aux environs de minuit, dans le village Bufunzi à Mushenyi, en groupement de Karhongo/Nyangezi, dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu.

Les victimes de cette attaque indiquent que 4 familles ont été visitées par ces bandits à Mushenyi, et deux autres à Cirhundu.

«J’étais endormi à minuit, j’ai entendu des coups sur la porte, j’ai résisté d’ouvrir la porte. Ils ont frappé une grosse pierre sur la porte et celle-ci a cédé. Ils ont secoué la porte de ma chambre, j’ai encore résisté, ils m’ont dit que s’ils ouvrent eux-mêmes je vais le regretter. E c’est à ces mots j’étais obligé de me réveiller, et ouvrir moi-même la porte. Ils sont entrés dans ma chambre, ils ont pris tout ce qui était sur l’armoire tels que trois téléphones. Ils ont pris quatre pièces de pagnes qui n’étaient pas encore cousues et 120 dollars américains. Je n’ai pas été tabassé. Je prie aux autorités de faire des enquêtes, de voir comment nous remettre dans nos droits parce que je n’étais pas moi-même, il y a aussi mon voisin Namulwa. En quittant chez moi ils sont allés chez lui où ils ont fait la même chose,» a expliqué à Laprunellerdc.info, Eugène Ndage, la première victime.

D’autres sources renseignent qu’après Mushenyi, ces malfrats se sont rendus au village de Cirhundu où deux autres familles ont été visitées.

Selon des sources policières, deux présumés voleurs à mains armés sont déjà aux arrêts, après que la population de Mushenyi ait alerté la police du Commissariat de Nyangezi.

Parmi ces présumés bandits, figure l’un qui vient de la Prison centrale de Walungu, où il a été libéré il y a 4 jours. La Police affirme que c’est l’infraction de vol qui pesait encore sur lui.

Ces présumés voleurs ont été surpris dans un restaurant au centre commercial de Munya/Nyangezi. L’un d’eux a voulu prendre fuite, mais grâce à la prouesse de la population, il a été maitrisé. C’est quand la population voulait se rendre justice, que la Police est intervenue et a tiré des balles en l’air pour disperser la foule en colère.

Pour rappel, la semaine passée, 3 autres familles de Ciyanja, dans le sous-groupement de Mushenyi, avaient été visités par des hommes en armes. Plusieurs bien avaient été emportés.

Ézéchiel Mushagalusa depuis Nyangezi

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.