Accès Humanitaire

Au Sud-Kivu, les députés provinciaux riverains du Lac Kivu, disent dénoncer des tracasseries dont sont victimes les armateurs et voyageurs; qui viennent de Kalehe, Kabare et Idjwi, vers la ville de Bukavu.

Dans une déclaration publiée ce 14 juillet 2020, ces derniers indiquent que les éléments des services de sécurité; parmi eux la Force navale et la Police lacustre, exigent aux armateurs la ration et des amendes,  non légales.

Ce qui selon eux, insécurise et traumatise ces habitants, qui n’ont que des embarcations en bois, comme moyen de transport.

«Dénonçons avec véhémence les tracasseries dont sont victimes les armateurs et voyageurs venant des territoires ci-haut citées; de la part de la Force navale, de la Police lacustre et d’autres services étatiques œuvrant au port. Les éléments de ces services de sécurité, munis d’armes à feu; profitent de cette période de pandémie pour aller sur le lac; exigeant aux armateurs en pleine navigation la ration, du carburant, des amendes exorbitantes et illégales; qui ne sont prévues ni  dans l’ordonnance du Chef de l’Etat, moins encore dans l’arrêté du Gouverneur.» dit cette déclaration.

Ces élus invitent toutes les autorités concernées à prendre des mesures qui s’imposent pour protéger les droits de ces citoyens; et interdire ces éléments des Forces de l’ordre de se rendre au Lac. Ce, en attendant l’ouverture de la prochaine session parlementaire, pour que l’Assemblée provinciale puisse établir les responsabilités à la suite d’un contrôle parlementaire.

Museza Cikuru

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.