Accès Humanitaire

La commune rurale de Minembwe a été créée en 2013 par le décret signé par le premier ministre de l’époque, Matata Ponyo.  C’est ce qu’explique d’ailleurs à la presse le ministre provincial de l’intérieur au Sud-Kivu, Lwabanji Lwasi Ngabo.

Le ministre indique que le décret de Matata qui conférait le statut à un certain nombre d’agglomération en province du Sud-Kivu, avait créé à côté de Minembwe  14 autres communes rurales.

Il s’agit de Bulambika, Hombo, Minova et Nyabibwe pour le territoire de Kalehe, Sange, Luvungi et Kiliba pour le territoire d’Uvira.

Le territoire de Fizi avait bénéficié de 4 communes rurales dont Minembwe, Misisi Baraka et Swima.

Lire aussi: Sud-Kivu : « le ministre de la défense n’a pas participé à l’installation du bourgmestre de Minembwe » (Lwabanji Lwasi Ngabo)

Nyangezi et Kamanyola étaient maintenues pour le territoire de Walungu alors que dans Kabare seul Kavumu était retenu.

Lwabanji Lwasi Ngabo signale néanmoins que le décret de Matata Ponyo était suspendu sur décision du conseil des ministres. Celui-ci estimait qu’il y avait des agglomérations qui ne remplissaient pas des conditions pour devenir des villes ou des communes rurales.

« C’est rester comme ça à partir de ce moment-là et c’est à partir de 2015  que le dossier est revenu sur la table. Il a été discuté mainte fois en conseils des ministres et les techniciens ont fixé ce que devaient être les premières entités. C’est ainsi que pour le Sud-Kivu, il sera décidé que la surséance soit levée pour 10 communes rurales sur les 15 qui étaient initialement créé dont Minembwe », a dit le ministre.

Seul le bourgmestre de la commune de Minembwe fut nommé

Dans les dix communes rurales créées au Sud-Kivu, seul le bourgmestre de Minembwe est nommé. C’est le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, Henry Mova Sakanyi qui le désignera et l’affectera le 28 novembre 2018.

Le nouveau bourgmestre et son adjoint sont notifiés le 1er février 2019 par le secrétaire général au ministère de l’intérieur. Le 20 février de la même année c’est le Gouverneur de province Claude Nyamugabo qui les notifie et les heureux élus regagnent leurs postes.

«Personnellement, j’ai eu à recevoir le bourgmestre de Minembwe dans mon bureau comme je reçois les courriers qu’il signe », fait-il savoir.

Une certaine opinion ne comprend pas comment sur dix communes rurales créées, seul le bourgmestre de la commune de Minembwe a été nommé.« Ça nous créé beaucoup des problèmes », reconnait le ministre Lwabanji, qui indique avoir écrit au gouvernement central pour résoudre le problème mais rien n’est fait.

En attendant, des habitants trouvent que la nouvelle commune de Minembwe bénéficie d’un favoritisme qui ne dit pas son nom et plusieurs y voient un « sale coup » concocté par des autorités au sommet du pays.

Thomas Uzima

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.