Accès Humanitaire

Le Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands Lacs (PICAGL) appelle les journalistes du Sud-Kivu à s’impliquer dans la sensibilisation des bénéficiaires du projet, en vue de l’appropriation et la pérennisation de ses acquis.

Cet appel a été lancé lors d’une réunion organisée par la coordination du PICAGL au Sud-Kivu, à l’intention des journalistes de certains médias, dans le but de préparer la campagne de sensibilisation des bénéficiaires sur l’appropriation et la pérennisation des acquis du projet en province.

Du 15 au 16 décembre, les acteurs de la campagne de sensibilisation apprendront des notions et des techniques d’élaboration des messages efficaces pour amener les bénéficiaires du PICAGL à s’approprier et à pérenniser les acquis du projet.

Déjà ce premier jour, les professionnels de la plume ont été outillés sur les notions de l’élaboration des objectifs et messages de communication, l’identification des cibles de communication, le choix des bons outils de communication, l’animation rurale, etc.

Dans la partie pratique de cet atelier, les experts et les acteurs-participants procèderont à l’élaboration, traduction et enregistrement de quelques messages en rapport avec l’appropriation et la pérennisation des acquis du projet.

Ils devront élaborer, traduire et enregistrer 10 messages en Français et Swahili sur la nécessité de s’approprier et pérenniser les acquis du PICAGL. Ils vont produire des supports audio diffusables à la radio, dans le cadre de cette campagne de sensibilisation des bénéficiaires.

Le projet prévoit également la contractualisation avec les radios communautaires de la zone d’intervention du projet afin d’appuyer ce travail. Il sera donc question de combiner les méthodes  face à face, porte à porte et mass média.

Le PICAGL pense qu’à la veille de la clôture du projet et au regard des résultats en termes des réalisations à ces jours, la diffusion d’informations et messages de sensibilisation relatifs à l’appropriation et la pérennisation des acquis du projet s’avère « très importante et opportune ».

«L’idée est d’inciter les bénéficiaires à une prise de conscience collective vis-à-vis des différentes infrastructures d’intérêt communautaire mises à leur disposition par le projet,» déclare Bob Katay, chargé de communication au PICAGL Sud-Kivu.

Cette réunion devra donc permettre aux journalistes participants de renforcer non seulement leurs connaissances en animation rurale des émissions radio, mais aussi la participation active à des campagnes d’information, d’éducation, de vulgarisation et de sensibilisation des activités du projet.

Bertin Bulonza

Share.
Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.